Coopération Sétif-Lyon : Le volet économique prend le dessus

Elwatan; le Lundi 26 Octobre 2015
1


La croissance économique de nos deux pays passe par davantage d’investissements privés», a-t-il déclaré. Le wali de Sétif, Mohamed Bouderbali, a mis, quant à lui, l’accent sur le dynamisme et les potentialités d’investissement de Aïn Fouara qui dispose désormais d’une nouvelle méga-zone industrielle de plus de 700 hectares. Les opérateurs économiques des deux Chambres de commerce et d’industrie, les présidents des deux universités, les médecins et les responsables du CHU de Sétif et de l’hôpital central de Lyon ont, par la suite, abordé d’autres sujets et de nombreux ateliers ont été formés. «Une telle rencontre va permettre aux hospitalo-universitaires des deux hôpitaux d’échanger les expériences et les informations.

C’est aussi l’occasion pour insuffler une nouvelle dynamique à la relation formation-soins, liant des praticiens lyonnais à des services du CHU de Sétif», souligne, non sans plaisir, le professeur Gabriel Bellon (hôpital de Bron), un pneumologue très connu en Algérie pour son implication dan la lutte contre la mucoviscidose. «Nous allons solliciter le savoir et le savoir-faire des praticiens lyonnais pour la pratique et le développement à Sétif de la transplantation rénale et de l’implant cochléaire», a indiqué de son côté le directeur de la santé, Abdelkader Baghdous.

Accosté à l’issue de son entrevue avec le maire de la capitale des Hauts-Plateaux, le docteur Nacer Ouahrani, l’une des grosses pointures du Parti socialiste, révèle les grands lignes de la convention signée en fin de journée : «La gestion des déchets, l’éclairage public, le déplacement urbain, l’engineering de la ville et la santé sont les principaux axes de la nouvelle feuille de route. Celle-ci fera l’objet d’un suivi et de visites périodiques des techniciens et cadres des deux agglomérations.» Gérard Collomb s’est rendu ensuite à la future base des opérations du projet du tramway de Sétif dont une partie est à la charge de la firme française Alstom.

Il a également visité le Park Mall de Sétif, dont la conception a été réalisée par le célèbre architecte français Arte Charpentier, les complexes industriels Faderco (spécialisé dans le papier) et Safcer, premier producteur algérien de porcelaine (compacto), où il n’a pas caché son admiration devant les progrès réalisés par l’outil industriel du secteur privé algérien. Il convient de préciser que les échanges entres les représentants des deux Chambres de commerce ont été ponctués par la signature d’une convention qui sera suivie, dans les prochains jours, par l’installation d’un comité de pilotage.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Kamel Beniaiche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..