Cybercriminalité : diplômés algériens arnaqués

Elwatan; le Mardi 27 Octobre 2015
1


Des médecins ont pris contact avec nous pour nous dévoiler cette escroquerie, nous expliquant qu’ils étaient informés directement par courrier électronique par un certain Anthony Lake, directeur général Afrique de l’Unicef.

«Dans le cadre de son programme de travail pour 2015, le corps commun d’inspection de l’Unicef a effectué un examen de recrutement du personnel dans les organismes du système des Nations unies (…) lance un programme d’avis de recrutement de personnels de toutes catégories confondues de par le monde entier sans distinction de race, de nationalité, ni de sexe…

Pour y postuler, il faut être âgé entre 25 et 65 ans, être titulaire de baccalauréat ou autre diplôme professionnel et être disponible à voyager immédiatement…».

De quoi faire ses valises avant même d’envoyer son dossier. En fait, des conditions que des milliers d’Algériens remplissent. Des Algériens qui deviennent des proies faciles, des candidats crédules pressés d’embrasser une carrière professionnelle importante.  Acceptés» en un temps record, ils ont été informés rapidement qu’ils devaient verser des frais d’inscription : 100 euros.

Qu’à cela ne tienne ! Sauf que le «recruteur» revient à chaque fois à la charge avec toujours un prétexte pour soutirer le plus d’argent en devises fortes aux candidats jusqu’au harcèlement. Il s’agit tout simplement d’une arnaque. Des Algériens embourbés jusqu’au cou, dont certains ont déposé plainte, tiennent à mettre en garde contre cette arnaque. Le fameux directeur général de l’Unicef Afrique est un arnaqueur basé en Afrique subsaharienne !

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Chahredine Berriah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..