Dépistage du cancer du sein en milieu professionnel : El Amel CPMC et l’ UGTA se lancent dans la bataille

Elwatan; le Samedi 31 Octobre 2015
1


Après le succès de l’opération-pilote engagée avec Algérie Télécom pour le dépistage du cancer du sein en milieu professionnel, l’association El Amel d’aide aux personnes atteintes de cancer du Centre Pierre et Marie Curie (CPMC) entend élargir ce plan à toutes les femmes travailleuses algériennes.

A la veille de la clôture du mois Octobre rose de lutte contre le cancer du sein qui touche 11 000 femmes par an en Algérie, une convention sous forme de charte a été signée, jeudi dernier, en marge des travaux de la journée scientifique organisée par l’association avec l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA) et les sociétés savantes afin de mettre en place un programme national de dépistage du cancer du sein au profit des travailleuses représentant des proportions importantes des personnels dans le secteur économique ou dans la Fonction publique.

Généraliser cette action à toutes les femmes est le vœu de Hamida Kettab, secrétaire générale d’El Amel, qui appelle à l’introduction du dépistage dans la médecine du travail et à la création d’un réseau national dans lequel seront intégrés les médecins du travail afin de mettre en place un dépistage systématique en milieu professionnel.

Une action qui engage les employeurs, les syndicats et les travailleurs, estime Soumia Salhi, présidente de la commission des femmes travailleuses de l’UGTA. Une campagne de sensibilisation sera menée au sein des entreprises pour justement toucher plus de personnes et amener les femmes à y adhérer, car il s’agit d’un problème de santé publique. Soumia Salhi a relevé que «de nombreuses femmes atteintes de cancer du sein souffrent doublement, surtout lorsqu’elles sont démunies, divorcées ou encore répudiées. Il faut également penser à ces femmes».

Pour le représentant de la Fédération des textiles et des cuirs, M. Takdjout, cette opération concernera 35% des femmes dans le secteur économique sur un total de 500 000 travailleurs et environ 50% dans la Fonction publique, qui compte 1,8 million de travailleurs. Une fois le comité constitué de représentants d’El Amel, des fédérations UGTA et des médecins, un programme sera élaboré pour entamer l’opération.
Le premier secteur sera l’industrie des textiles où de nombreuses femmes sont employées.

Quatre wilayas seront ciblées, à savoir Tizi Ouzou, Tlemcen, Béjaïa et Batna, où «il y a une forte concentration féminine dans les usines de ces régions», nous a confié M. Takdjout. Le dépistage sera assuré par des spécialistes au niveau des centres médico-sociaux, mutuelles et centres de santé à travers ces wilayas.

Les polycliniques seront mises à contribution, puisque le ministre de la Santé a déclaré, à l’ouverture des travaux de cette journée scientifique, que ces structures seront progressivement dotées de mammographes, «ce qui permettra aux femmes de se faire dépister. Il faut que la mammographie devienne un geste systématique, c’est un nouveau pas dans la réalisation des objectifs du plan cancer 2015-2019». Un budget de 50 milliards de centimes a été dégagé pour pérenniser le dépistage.

Le ministre de la Santé a également annoncé que le dépistage du cancer du col de l’utérus et du colon sera également organisé conformément aux orientations du plan cancer. Comme est aussi prévu un plan de prévention contre le cancer du poumon. «Des groupes de travail sont mis en place et cela avance», a ajouté M. Boudiaf.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Dj. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..