Des structures seraient en projet dans la cité antique : Une pétition pour préserver Djemila

Elwatan; le Lundi 20 Fevrier 2012
65064


La colère couve après la décision qu’auraient pris les responsables de la culture de construire une structure dans la cité antique de Djemila, à Sétif. Une pétition pour sauvegarder le site a été lancée et a déjà recueilli plusieurs signatures. Les signataires de la pétition, lancée par l’historien français Philippe Mesnard, craignent que la cité antique ne connaisse les mêmes dégradations constatées à Timgad ou dans d’autres sites archéologiques. Le Festival de la chanson arabe, qui se déroulait à l’intérieur de la place des Sévères, devrait se tenir dès cette année sur un terrain extérieur. Mais les protestataires craignent qu’une structure pareille à celle déjà érigée à Timgad soit construite aux abords immédiats du site.

«Comme d’autres pays, l’Algérie a longtemps organisé des festivals musicaux dans de prestigieux sites historiques et archéologiques classés par l’Unesco patrimoine mondial de l’humanité. Des dégradations, comme à Timgad, causées par la mise en place des structures de spectacles ou par les spectateurs eux-mêmes, comme récemment à Djemila/Cuicul, ont été signalées.» «A Timgad, la construction d’un théâtre moderne, véritable colosse de béton, a vu le jour à deux pas du site archéologique et sur l’emplacement de vestiges antiques», peut-on lire dans la pétition signée par des spécialistes étrangers et nationaux reconnus dans leur domaine, mais aussi de nombreux anonymes.

Pour les initiateurs de la pétition, «les conséquences de tels travaux sont importantes. Que l’image de marque de ces sites soit utilisée comme élément de promotion pour ces spectacles, nous n’y voyons pas d’objection, mais nous doutons fortement que la construction de structures de spectacles monumentales, esthétiquement laides, aux abords immédiats de ces sites aide à valoriser les sites archéologiques sur le plan touristique. Sur le plan scientifique, c’est un véritable désastre si ces constructions venaient à être érigées aussi près des anciens centres urbains antiques qui se sont développés très souvent hors des limites des structures actuellement visibles et dégagées privant irrémédiablement la recherche archéologique d’investigations sur ces terrains.»

Des informations récentes confirmant l’annonce précédente faite par les autorités, lors de l’émission radiophonique ‘‘Carnets d’Algérie’’, sur les antennes de la Radio nationale, confirment la volonté des autorités en charge de ces dossiers d’envisager la construction de structures de spectacles dans l’enceinte même du site de Djemila / Cuicul sur un terrain «jouxtant le musée et la porte principale du site», relève-t-on.  L’objet de la pétition, assurent ses premiers signataires, est «d’obtenir l’assurance des autorités algériennes et de l’Unesco que de telles opérations n’auront plus lieu à l’intérieur du périmètre protégé et aux abords immédiats du site afin d’éviter la pollution visuelle que pourraient constituer des édifices monumentaux en dur comme à Timgad.»

«Nous avons en mémoire les dégradations catastrophiques causées lors de la tenue du festival de l’année dernière. C’est donc hors des sites que ces manifestations doivent se dérouler afin que Djemila ne soit pas un Timgad bis ou ne soit pas livrée une nouvelle fois au vandalisme. Nous appelons ceux qui le souhaitent à signer cette pétition et nous rejoindre sur Facebook https://www.facebook.com/groups/319500354762486/», peut-on lire encore dans la pétition.
Les autorités de la culture, jamais loquaces, auraient assuré que la structure qui devrait être réalisée à l’occasion du festival éponyme serait «démontable».

Suspicion des signataires. «Une structure démontable ou non a besoin de s’appuyer sur des fondations ponctuelles sur un bon sol et doit être relativement profonde (au moins le même niveau que les fondations des bâtiments historiques). Il y aurait fatalement des dégâts sur site si ce projet n’est pas déplacé quelques centaines de mètres plus loin», relève sur le réseau social l’une des signataires de la pétition.                            

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Nadir Iddir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..