Détention préventive du jeune Benazza à Souk Ahras

Elwatan; le Lundi 7 Janvier 2008
1

Le tribunal de Souk Ahras prononcera aujourd'hui (lundi) son verdict dans l'affaire du jeune Abdelmadjid Benazza, 19 ans, placé en détention préventive depuis le 15 décembre 2007 pour «outrage à deux policiers pendant l'exercice de leurs fonctions».

La version de la police judiciaire présente l'image d'un marginal venu en date du 12 décembre «provoquer les deux victimes pour ensuite les accabler de propos injurieux». Les faits, tels que rapportés par Benazza Monji, père de Abdelmadjid, dans sa correspondance adressée aux différentes instances, plaident en faveur d'une tout autre version. En voici quelques passages : «Menacé par un voisin, mon fils s'est présenté au commissariat du 8e arrondissement, sis à la cité Rebbahi Nouar, pour y déposer plainte. Il y a été provoqué par deux policiers qui l'ont ensuite roué de coups de poing et de pied, certificat médical descriptif délivré par le secteur sanitaire de Souk Ahras faisant foi.» Il ajoutera plus loin : «La police a tenté d'impliquer une autre personne pour justifier les blessures que porte mon fils au visage.» La famille Benazza entamera mercredi une grève de la faim illimitée devant le tribunal de Souk Ahras. A rappeler que le représentant du ministère public avait requis une peine de 2 années de prison ferme contre le mis en cause.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A. Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..