Détenu politique en France : Le PST lance un appel pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah

Elwatan; le Dimanche 25 Octobre 2015
1


Qu’ils soient sur les Territoires occupés, en prison ou même de par le monde, la traque des militants palestiniens par l’occupant sioniste se fait sous le regard de la communauté internationale qui ne bouge pas le petit doigt pour mettre un terme à la souffrance d’un peuple spolié de sa terre et de son histoire.

L’Intifadha ou le soulèvement populaire palestinien contre l’occupant israélien est la seule arme d’un peuple afin de mettre le monde devant sa lâcheté et crier sa volonté d’arracher sa liberté malgré le soutien occidental au colonialisme sioniste.

Outre l’aide financière et militaire dont bénéficie l’Etat d’Israël, l’Occident obéit aussi aux injonctions israéliennes de traquer les militants palestiniens. Le cas de Georges Ibrahim Abdallah, militant libano-palestinien détenu dans les prisons françaises depuis 31 ans malgré un dossier vide, est une des preuves d’une complicité occidentale pour l’obstruction de tout espoir de liberté pour les Palestiniens.

Le Parti socialiste des travailleurs (PST) a joint sa voix, hier, à l’appel international pour la libération du détenu politique Georges Ibrahim Abdallah, dont le seul délit est de détenir un passeport algérien.

«Malgré une décision de justice prononcée en faveur de sa libération en 2013 et la qualification de sa détention d’abusive par le groupe du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, les autorités françaises maintiennent sa détention, à ce jour, au mépris du droit et sans aucun fondement juridique», note le PST qui a lancé un appel à toutes les forces politiques et à la société civile algérienne d’agir et d’exercer des pressions sur les autorités françaises pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah. L’Administration américaine franchement pro-israélienne s’était opposée à sa libération pour «des raisons politiques».

Ainsi, le pays des droits de l’homme et à l’image des dictatures et républiques bananières, maintient en détention un prisonnier politique. Organisant une conférence au siège du parti, le PST s’est prononcé pour la multiplication des actions et des initiatives pour le soutien au combat du peuple palestinien.

Présents à la conférence, les représentants du FPLP et du FDLP palestiniens ont félicité l’initiative du PST et qualifié la nouvelle Intifadha du peuple palestinien de preuve de sa détermination à résister à l’occupant israélien et que d’une génération à une autre, et malgré la poussée et la répression colonialistes, il arrivera au bout de ses sacrifices pour que la Palestine recouvre son indépendance.

«La communauté internationale ne veut pas voir ce que les Daech israéliens font subir aux Palestiniens, le maintien du blocus, l’atteinte aux Lieux Saints, les milliards de dollars que reçoit Israël des Américains pour nous bombarder, personne n’en parle», note le représentant du FDLP avant d’appeler l’Autorité palestinienne à cesser de jouer le jeu des pourparlers avec Israël sous l’égide américaine.

«60% des territoires palestiniens ont été occupés par Israël depuis le début des négociations. Nous ne voulons plus de négociations sous l’égide des Etats-Unis. Nous appelons à une conférence de paix internationale sous l’égide de l’ONU et des cinq pays du Conseil de sécurité», indique le même représentant avant d’appeler aussi les Palestiniens à tourner la page des divisions et à élire un gouvernement d’union nationale.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): N.B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..