Développement local à Bouira : Des projets pour Ain Bessam

Elwatan; le Jeudi 7 Avril 2011
57238


La commune de Ain Bessem, à l’ouest du chef-lieu de la wilaya de Bouira, a bénéficié de plusieurs projets de développement, inscrits dans le cadre des deux programmes (PCD et PSD).Dans le secteur du logement, il a été procédé au lancement d’un programme de réalisation de 750 logements, toutes formules confondues. Les projets sont scindés en plusieurs tranches et seront érigés à travers différents sites. Le taux d’avancement des travaux est estimé à 70%, a affirmé un élu à l’APC, précisant qu’une commission a été chargée de l’étude des dossiers des demandeurs. Quant aux projets accordés dans le cadre du LSP (logement social participatif), la commune a bénéficié d’un quota de 263 unités, actuellement en réalisation. Pour les opérations accordées lors du précédent exercice, tous les projets ont été lancés.

Il s’agit en premier lieu de la réalisation de 200 logements types LSL (locatifs), 100 LSP (participatifs) et 340 logements ruraux. Concernant les établissements publics, la commune enregistre la réalisation d’une agence des impôts, un nouveau siège pour la daïra et une sureté urbaine.
L’enveloppe financière allouée pour ses projets est estimée à 22 milliards de centimes. En outre, plusieurs projets sont en voie d’achèvement, parmi eux, la réalisation d’un marché de gros, d’envergure régionale. Pour ce qui est du secteur des travaux publics, les régions périphériques accusent des retards énormes.

Les pistes desservant des localités rurales sont impraticables. En revanche, au chef-lieu communal, deux grands boulevards sont achevés et un autre est en cours de réalisation. Cette opération a coûté au trésor public une enveloppe de plus de 30 milliards de centimes. En matière d’aménagement urbain, il reste beaucoup à faire, reconnait-on, quand on sait que la quasi-totalité des quartiers est dans un état déplorable, ce qui a contraint moult fois les habitants à réclamer leur prise en charge. Ne faisant pas exception, le secteur de la santé à Ain Bessem est également loin de répondre aux besoins de la population, d’où obligation fréquente pour des patients dans l’urgence de recourir aux autres structures sanitaires en exercice au chef-lieu de wilaya.

Pour remédier à ce marasme, les pouvoirs publics ont inscrit une polyclinique et six salles de soin. De vocation agricole, notamment dans la production de la pomme de terre, la commune de Ain Bessem renferme 8200 hectares de terres cultivables avec 27 exploitations agricoles collectives (EAC). Pour le développement de cette filiale de production et l’irrigation des terres, la commune a bénéficié d’une opération de lancement de trois retenues collinaires, ainsi que d’un autre projet pour la réalisation d’une station d’épuration des eaux usés et d’un centre d’enfouissement technique (CET). En dépit de ces réalisations non moins importantes, il demeure que les pouvoirs publics sont impérativement interpellés pour se pencher sur le cas des zones rurales ayant particulièrement souffert, des années durant, des affres du terrorisme. Les populations de ces régions s’estiment d’ailleurs comme étant abandonnées à leur triste sort.                                                     
 

Categorie(s): bouira

Auteur(s): Boualem Atoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..