Diaspora (Canada) : L’humoriste Mehdi Bousaidan, Palme d’or de la Fondation Club Avenir

Elwatan; le Samedi 31 Octobre 2015
98963


Le prix lui a été remis hier soir lors d’une cérémonie dans une grande salle montréalaise à l’occasion du Gala d’excellence de la Fondation créée il y a 13 ans par trois Algéro-Canadiens (deux  chefs d’entreprises dans les TIC Ahmed Aina et Bachir  Halimi et le Professeur de HEC Montréal Taieb Hafsi ).

Arrivé au Canada à l’âge de  cinq ans, Mehdi Bousaidan qui en a maintenant 24, affiche un CV qui ne ferait certainement pas rougir ses parents. Depuis janvier dernier il est la vedette de la série télévisée Med (diminutif de Mehdi) qui passe sur la chaîne câblée VRAK TV. La série est l’adaptation québécoise de Soda, une production française.

Il est aussi, et entre autres!, chroniqueur à la Radio de Radio-Canada à l'émission «La soirée est encore jeune ».
Mehdi Bousaidan a été nommé deux fois aux Prix Gémeaux de la télévision francophone canadienne, l’équivalent des Emmy Awards américains. 
C’est à travers quelques passages au Couscous Comedy Show qu’il s’est fait connaître chez les jeunes et les moins jeunes de la communauté algérienne et maghrébine y compris celle venant de France.

Mehdi Bousaidan ne vient pas de nulle part. Le jeune humoriste est un diplômé de l’Ecole nationale de l’humour de Montréal. Le fondateur du Couscous Comedy Show, l’humoriste et entrepreneur Fares Mekideche alias Uncle fofi affirmait récemment à  El Watan que  bien que Mehdi ait fait l’école de l’humour, le produit final est à « 80 % du Mehdi  Bousaidan».

Lors de la soirée de gala, d’autres prix ont été remis dans quatre catégories. Le Grand prix jeune potentiel est revenu à Sara Kali, quatre fois championne canadienne de boxe.  Fatiha Gatre-Guemiri a remporté le prix de l’Entreprenariat au féminin. Le prix Reconnaissance d’une réussite exceptionnelle est revenu ex-æquo au Dr Brahim Benaissa et le professeur Arezki Tagnit-Hamou, Le prix Reconnaissance d’une contribution communautaire est revenu, ex aequo aussi,  à Abdelnasser Toubal et Abderrahmane Ben Hassel.  Le professeur Brahim Benmokrane a été élu personnalité de l’année. (Voir les CV des lauréats sur ce lien : http://www.clubavenir.com/).

Plusieurs artistes d’origine algérienne se sont succédés sur scène : le groupe montréalais Berbanya, l’humoriste Reda Saoui et Lotfi Double Kanon. La soirée a été animée par la journaliste québécoise d’origine algérienne Karima Brikh.
 

Categorie(s): culture

Auteur(s): Samir Ben

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..