Direction de Campagne de Bouteflika : Rififi à Béjaïa

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Le consensus n'est pas tout à fait établi au sein des partis de l'Alliance présidentielle quant à la composante de la direction de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika à Béjaïa.
Bien plus, il y a lieu de croire qu'une guerre larvée est livrée à l'actuel staff, mené par Omar Alilat, député RND, par des cadres et des militants du FLN lui contestant le background et la «légitimité» politique pour conduire une telle tâche.
Dans un communiqué transmis aux rédactions hier, le directeur de campagne parle de «manœuvres dilatoires, viles et basses», qui visent sa personne, sans aller jusqu'à identifier clairement les auteurs et instigateurs desdites attaques.

Une source proche du staff de campagne nous a appris cependant qu'un article de presse, récemment paru dans un journal local, a fait état de mécontentements dans les rangs du FLN, suite à la désignation, il y a plusieurs semaines de Omar Alilat. «Les mêmes personnes, qui chaque jour viennent déclarer leur soutien à notre démarche, manœuvrent en sourdine pour l'entraver», lâche encore notre source.
Ces dissensions n'étonnent pas outre mesure ceux qui connaissent un tant soit peu la nature des relations entre les deux sigles politiques localement.

Des relations faites de guéguerres continuelles qui sont certes alimentées de rivalités supposées entre Belkhadem et Ouyahia au sommet, mais qui s'aggravent par ailleurs de spécificités propres au contexte local. Les enjeux induits par «le privilège» de défendre un troisième mandat pour le président ne pouvaient qu'aiguiser les ambitions.


Categorie(s): actualité

Auteur(s): M. S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..