Direction de l’environnement : Une vingtaine de mises en demeure au cours de l’année 2007

Elwatan; le Dimanche 6 Janvier 2008
1

«La wilaya souffre d’une grave dégradation de l’aspect environnemental, notamment en matière de rejet de produits toxiques à partir d’unités de production industrielle.»
Une trentaine d’infrastructures hospitalières et industrielles ont été touchées par l’opération de contrôle qui a été entamée par la direction de l’Environnement de la wilaya d’Oran au cours de l’année dernière, dans le cadre de l’application d’un nouveau programme dit «stratégie de dépollution», apprend-on du président de l’association pour la protection de l’environnement. Selon une source de la direction de l’Environnement, «la wilaya souffre d’une grave dégradation de l’aspect environnemental, notamment en matière de rejet de produits toxiques à partir d’unités de production industrielle. Ces dernières sont héritées de la période durant laquelle les pouvoirs publics n’accordaient pas encore une grande importance aux aspects environnementaux», a-t-il ajouté. A cet effet, environ quatorze procès verbaux et des mises en demeure ont été dressés à des entreprises polluantes pour atteinte à l’aspect environnemental et non respect des normes universelles recommandées.

Impact préjudiciable

Le constat établi à cet effet a révélé que les rejets industriels émanant des entreprises sont dus à l’absence d’une stratégie de gestion des déchets. «Ces rejets ont eu un impact préjudiciable sur l’environnement et la santé publique, surtout que la plupart des décharges non contrôlées se situent dans des endroits accessibles aux enfants», apprend-on. S’agissant des décharges sauvages engendrées par les infrastructures sanitaires produisant une quantité de 4 760 tonnes/an de résidus hospitaliers, «La direction de l’environnement a dû adresser des correspondances aux opérateurs économiques et aux responsables des infrastructures sanitaires afin de les sensibiliser sur les conséquences néfastes de ces déchets, notamment durant la saison estivale, pour justement parer aux différentes maladies issues des milieux pollués», dira la même source. Notons que sur les 200 dossiers parvenus à la direction de l’Environnement au cours de l’année 2007, pour la réalisation de projets dans ce créneau, seul une cinquantaine a été approuvée.

Categorie(s): oran

Auteur(s): B. Linda

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..