Djamel Mesbah. Défenseur de la sélection nationale : «Ce serait prétentieux de dire qu’on remportera la CAN»

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
73332


- L’Algérie débutera cette CAN face à la Tunisie le 22 janvier. Peut-on dire que c’est un match déterminant pour passer ce premier tour ?
 

C’est un match important, mais pas décisif. Important en raison d’abord de l’enjeu, car c’est un derby maghrébin, ensuite pour les points qu’on doit prendre dans cette rencontre entre deux équipes prétendant à la qualification. Ce match face à la Tunisie est donc essentiel pour la suite du parcours de l’EN dans cette compétition.

 

- L’objectif que vous a assigné la FAF est d’atteindre au moins les demi-finales lors de cette CAN. Pensez-vous être en mesure de le faire ?
 

Pour ce qui est des capacités physiques et techniques, je dirais que l’Algérie a les moyens d’aller très loin. Il y a ensuite cet objectif, et surtout notre désir et notre détermination à nous les joueurs. On est très motivés pour réussir notre parcours. On est en Afrique du Sud pour représenter dignement l’Algérie. Maintenant dire qu’on remportera cette CAN, c’est un peu prétentieux. Il faut rester calme, garder les pieds sur terre et aborder la compétition étape par étape.

 

- On sent tout de même que vous êtes confiant…
 

Très confiant et surtout très motivé. Il est vrai qu’on est dans un groupe très difficile, si ce n’est le plus difficile de cette CAN, mais c’est aussi difficile pour les autres sélections qui composent ce groupe D. La préparation a débuté avec en point de mire ce premier match face à la Tunisie qui est très important.

 

- Les surprises sont courantes en CAN et l’un de vos adversaires, en l’occurrence la Côte d’Ivoire, a été battue en finale il y a une année par la Zambie. Tout est donc possible, non ?
 

On n’est pas la Côte d’Ivoire. J’estime que le premier match face à la Tunisie est primordial et on se concentre pour l’heure sur ce match. On parlera des autres adversaires après. Il faut prendre match par match. Par ailleurs, en parlant de la Côte d’Ivoire, l’on a tendance à oublier le Togo qui peut aisément nous mettre en difficulté. On négocie match par match, avec comme premier objectif passer le premier tour, et ce n’est qu’après la qualification qu’on pensera au second tour.

 

- Vous avez rarement joué cette saison avec le Milan AC. Vous ne craignez pas que ce manque de compétition vous prive d’une place de titulaire durant cette CAN ?
 

Je ne suis pas quelqu’un qui lâche aussi facilement le morceau. Je suis d’accord avec vous quand vous dites que le manque de compétition peut me coûter une place de titulaire. Mais je ne me fais pas trop de soucis pour autant. Je suis dans un grand club comme le Milan AC où l’on m’a bien géré et entraîné tout en n’étant pas compétitif. J’ai donc énormément travaillé et je suis apte à prendre part à cette CAN.

 

- Cela nous amène à parler de votre situation au Milan AC où vous n’avez pris part qu’à deux rencontres…
 

Je tiens à rectifier et surtout à clarifier certaines choses. Il ne faut pas oublier que je suis resté éloigné des terrains durant deux mois pour cause de blessure. Sans cela, j’aurais eu ma chance au sein du Milan AC. Mais je compte bien reprendre ma place et je pense que j’ai prouvé la saison passée que je n’ai pas atterri dans cette équipe par hasard.

 

- Et qu’en est-il de votre avenir au Milan AC, du moment qu’on parle de votre départ lors de ce mercato ?
 

Mon avenir au Milan AC n’est pas d’actualité, pour la simple raison que je suis désormais en sélection pour disputer la CAN. Sinon, je dirais que je suis toujours un joueur du Milan AC. Tout ce qui se dit sur mon départ en ce moment n’est que rumeur puisque il n’y a rien de concret sur les contacts dont en parle. Je suis Milanais et ma seule préoccupation pour le moment, ce sont la CAN et l’Algérie.

 

- Donc vous comptez bien rester au Milan AC malgré votre situation au club …
 

Comme tout joueur qui a le privilège de porter le maillot du Milan AC, mon objectif est de rester le plus longtemps possible. C’est l’avenir qui décidera de mon sort. Là, je suis concentré sur cette CAN et on verra plus clair à notre retour d’Afrique du Sud.  
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Tarek Aït Sellamet

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..