Douar Sidi Aïd (Boufarik) : Dur quotidien pour les habitants

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Le douar Sidi Aïd, situé à environ 4 km de Boufarik, est une bourgade comptant plus de 200 habitants qui aspirent à sortir de l'isolement et de l'état de dénuement dans lesquels ils se trouvent depuis longtemps.
La quête inassouvie du bien-être social est résumée dans les propos d'un représentant de cette population rurale qui nous énumérera les besoins vitaux de la région. Notre interlocuteur espère ainsi que ce douar soit concerné par le raccordement au gaz naturel, la réhabilitation des routes, l'alimentation en eau potable pour le nouveau lotissement, la mise en place de nouveaux dépotoirs pour les ordures ménagères, l'attribution d'une parcelle de terrain en guise d'extension du cimetière saturé, l'éclairage public et le réaménagement du réseau d'assainissement, même pour certaines vieilles habitations contraintes à l'utilisation des fosses. «Nous avons l'impression de vivre hors du temps. Même l'annexe du bureau postal demeure toujours fermée. Le courrier n'est pas acheminé à ses destinataires et cela nous cause beaucoup de préjudices. Nous avons exposé nos doléances au wali qui nous a récemment rendu visite. Il nous a promis qu'une étude sera faite d'ici la fin du mois pour le raccordement au gaz naturel», ajoutera-t-il.
La prise en charge de toutes ces doléances exige une enveloppe budgétaire conséquente qui avoisinerait les 15 milliards de centimes, dépassant ainsi les potentialités financières communales, nous dira le P/APC de Boufarik, précisant que les principales revendications des habitants de ce douar sont liées au raccordement au gaz naturel. «Nous attendons que cette étape soit franchie pour faire face ensuite aux problèmes de la réhabilitation des routes, car seuls les travaux de l'AEP pourraient se faire en parallèle. Pour l'instant, nous allons prendre en charge l'école primaire et l'extension de l'antenne communale, ce qui nécessite une enveloppe de 5 millions de dinars», insistera ce même responsable. En attendant, les habitants du douar de Sidi Aïd continuent de nourrir l'espoir de lendemains meilleurs…

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): Anis B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..