Échos de campagne

Elwatan; le Dimanche 22 Mars 2009
1


-Animant un meeting à la maison de la culture de Mostaganem, Abdelaziz Belkhadem, SG du FLN, a appelé vendredi les sympathisants et militants de la coalition à faire du porte-à-porte afin de sensibiliser les citoyens pour une large participation à l'élection présidentielle. Manifestement agacé par les appels au boycott ou à l'abstention, il soulignera la nécessité de conforter l'actuel président par un vote massif. Rappelant les trois principales promesses de 1999 – réconciliation nationale, relance de l'économie et levée de l'embargo sur la scène internationale – dont il dira qu'elles furent largement concrétisées, citant à l'appui la distribution de pas moins de 30 000 logements pour la wilaya de Mostaganem, l'intervenant précisera, suite à une question d'El Watan, qu'une participation de 80% du corps électoral sera la bienvenue. Dans le cas contraire, il soulignera que même dans les grandes démocraties, l'élection présidentielle mobilise davantage que les locales, ajoutant qu'une faible participation n'invalidera en rien le scrutin.

- Le président du parti Ahd 54 et candidat à la prochaine élection présidentielle, Ali Fawzi Rebaïne, a sévèrement critiqué la dernière révision partielle et limitée de la Constitution, lors d'un meeting animé hier à Telagh, à
70 km au sud du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel Abbès. Faisant une analyse de la situation du pays, M. Rebaïne dit estimer que «le gouvernement algérien a failli à sa mission». «Le peuple algérien vit une véritable misère et seul un changement peut redonner vie aux Algériens, notamment aux jeunes qui souffrent du chômage et ne pensent qu’à l’émigration clandestine», a-t-il déploré. Il a ajouté que «les projets d’un million de logements et de deux millions de postes d’emploi n’ont jamais été concrétisés et le pays est sévèrement touché par la crise que les décideurs tentent de cacher».
«Seule une volonté politique permettra de corriger le tir», a-t-il dit, selon l’APS, qui a rapporté l’information. De la prochaine présidentielle, M. Rebaïne dira que «le recours aux observateurs internationaux n’est qu’un leurre pour détourner l’opinion publique», précisant que «des dépassements ont déjà été enregistrés». Le candidat du parti Ahd 54 à la magistrature suprême s’est engagé, une fois élu, à concrétiser les aspirations de la jeunesse et dynamiser les secteurs de l'activité économique, notamment l’agriculture, les travaux publics, la pêche et l’industrie.

- La coordination des cités en préfabriqué de la wilaya de Chlef apporte son soutien à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika. C'est ce qui ressort du communiqué remis hier, samedi, à notre bureau par le président, Mohamed Yacoubi, et deux des membres de ladite coordination. De ce fait, elle appelle les citoyens de Chlef «à voter massivement le 9 avril prochain pour le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika afin de barrer la route aux opportunistes et à tous ceux qui veulent exploiter la coordination à d'autres fins». La coordination justifie son soutien à ce dernier par «les nombreuses réalisations ayant vu le jour sous la conduite de Bouteflika, l'ouverture du dossier du préfabriqué et le transfert de 6300 nouveaux logements au social». Par ailleurs, elle affirme qu'elle n'est sous la coupe d'aucun parti politique et qu'elle continuera à défendre les intérêts des sinistrés du séisme de 1980.

- Le Front de Abdelaziz Belkhadem tente de s'arrimer à la locomotive Bouteflika, voire d'en prendre les commandes, et ce, après le douloureux épisode des directions de campagne qui a été mal vécu par la base militante. En effet, tétanisé au début par les faveurs accordées à son alter ego, le RND, qui s'est adjugé les plus importantes directions de campagne électorale du candidat Bouteflika, l'ex-parti unique s'est immédiatement lancé dans une séance de rattrapage et de parrainage de la candidature de celui qu'on présente, sans conviction réelle il est vrai, comme étant le président authentique du FLN. Pour ce faire, l'instance exécutive a, dès le début de la campagne électorale, dépêché ses «poids lourds» pour une double mission : galvaniser d'abord la base militante puis occuper le terrain.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A. Y.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..