Égypte : Deux morts dans les affrontements avec la police

Elwatan; le Dimanche 10 Avril 2011
1


Au moins 18 personnes ont en outre été blessées dans ces violences sur la place Tahrir, dans le centre du Caire. Quelque 200 manifestants occupaient toujours la place en milieu de la journée. Des manifestants ont affirmé vouloir rester à Tahrir tant que le maréchal Hussein Tantaoui, qui dirige le Conseil suprême des forces armées (CSFA) serait en place. Le CSFA, un collège d’une vingtaine de généraux, est dépositaire du pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak. Le maréchal Tantaoui, 75 ans, qui le dirige, a été pendant 20 ans ministre de la Défense du président déchu. Les affrontements ont eu lieu dans la foulée d’une vaste manifestation, vendredi à Tahrir, de dizaines de milliers de personnes réclamant que Moubarak et d’autres hauts responsables de son régime soient jugés.

Cette manifestation a déjà donné lieu à des critiques ouvertes contre l’institution militaire. L’armée a promis de rendre le pouvoir aux civils vers la fin de l’année, après des élections législatives et présidentielle. Nombre d’Egyptiens redoutent toutefois de voir les réseaux de l’ancien régime se reformer pour contrôler le pouvoir. Plusieurs responsables politiques et hommes d’affaires proches de Moubarak font actuellement l’objet de poursuites ou d’enquêtes, mais les manifestants demandent une action plus ferme vis-à-vis de nombreux autres qui ne sont pas inquiétés ou restent même dans les allées du pouvoir.

Categorie(s): l'événement

Auteur(s): Rédaction internationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..