El Affroun : Grandes mutations dans la ville

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Au versant nord donnant sur la plaine de la Mitidja, sur lequel est implantée l’ancienne agglomération, jadis un passage obligé pour les destinations tant vers l’Ouest que vers l’Est, est venue s’agripper une autre ville universitaire sur le versant sud. Désormais, la ville, aux deux lions indomptables, est appelée la ville aux deux versants. Le pôle universitaire entre dans sa deuxième année consécutive en avançant à grands pas. Pour le moment, la faculté des Sciences sociales et Lettres active avec ses cinq départements, de même que les cités universitaires garçons sont ouvertes. Comme dans tout début, il y a des difficultés d’adaptation et l’insuffisance de moyens.

Situé sur une grande enceinte longeant l’axe autoroutier est-ouest, le pôle n’a pas encore bouclé sa ceinture de clôture en cours de réalisation en accusant un retard. Cette ceinture, d’une dizaine de kilomètres, permettra en plus d’assurer la sécurité de l’enceinte universitaire et de la protéger des constructions anarchiques. Ces transformations font l’objet de préoccupations des responsables locaux en se projetant dans le futur. La ville d’El Affroun, avec ses 50 000 habitants, va doubler dans les prochaines années avec le régime à plein temps du pôle universitaire qui accueille à lui seul 28 000 étudiants. Le président de l’APC, Ben Amar Yahia, a déclaré que «les besoins auxquels nous allons faire face sont immenses et au-dessus de nos moyens».

Il n’y a pas seulement que les projets de la nouvelle ville, mais El Affroun fait face au flux des indus occupants et des constructions illicites qui constituent un grand problème pour la commune. «Leur prise en charge, à côté des besoins essentiels de la ville et de sa jeunesse qui demande le logement et le travail sont entre autres problèmes auxquels nous faisons face.» La ville est gérée avec les moyens du bord en manquant de sources de financement, note pour sa part le secrétaire général, qui fait remarquer que la recette fiscale est de 6 milliards.

L’APC projette de redynamiser ses rentrées en lançant la construction d’hôtels, de structures commerciales dont un pour le marché automobile d’une dimension nationale à la hauteur de la place de carrefour de la ville. De même, il est retenu l’aménagement du stade pour le doter d’une clôture et de tribunes pour encourager les jeunes et la pratique du sport. Pour rappel, l’équipe de pétanque d’El Affroun a remporté la coupe d’Algérie, un titre qui honore la ville et sert de stimulant pour booster les autres disciplines, notamment en football et récupérer la place d’antan. Il est à noter qu’une enveloppe de 50 milliards a été consacrée pour le renouvellement du réseau AEP pour résoudre le problème crucial de l’eau et notamment des fuites.
 

Categorie(s): blida

Auteur(s): Brahim B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..