El Tarf en bref

Elwatan; le Jeudi 7 Avril 2011
1


Journée d’étude sur les granulats à El Kala

Les granulats, plus connus sous le vocable de gravier, utilisés dans les travaux publics, peuvent être remplacés par des polymères, des macromolécules généralement synthétiques. C’est ce savoir-faire dans le domaine, celui des géosynthétiques, que sont venus présenté des spécialistes de la société allemande NAUE Gmbh & Co aux représentants d’une dizaine de directions de wilayas des travaux publics, de l’Agence nationale des autoroutes, des bureaux d’étude et des universitaires. Une rencontre organisée, hier, à l’hôtel du Moulin d’El Kala par Sogéos et Géoconseil, des bureaux d’étude en travaux publics. Les géosynthétiques remplacent de plus en plus les matériaux nobles (granulats minéraux) affirment les patrons des deux bureaux d’étude. Ils sont employés pour le drainage, l’étanchéité, la filtration et le contrôle de l’érosion.                                              



Un troisième motocycliste trouve la mort

Encore une mort tragique en plein centre d’El Kala. La troisième du genre, depuis l’été dernier, qui plonge la population dans la consternation. Cette semaine encore un jeune militaire de 25 ans, en permission, a dérapé avec sa mobylette et heurté de la tête un lampadaire. Il en est mort sur le coup. Il y a moins de trois mois, le fait de rouler sans casque avait coûté la vie à un adolescent. Ses parents sont inconsolables. De l’avis général, ces drames qui plongent des familles entières dans la douleur auraient pu être évitées si les agents de police avaient montré plus de fermeté à l’égard des motocyclistes qui roulent sans casque. Combien faut-il encore de morts pour que les autorités et la société réagissent ?                                                                                 

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Slim Sadki

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..