Elle était journaliste à Radio El Bahdja : Leïla Belhocine et ses enfants meurent asphyxiés

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

La journaliste de la radio locale El Bahdja, Leïla Belhocine, est décédée samedi à son domicile, à Bouzaréah (Alger), avec ses deux enfants, tous asphyxiés au gaz.
Agée de 31 ans, Leïla Belhocine a été retrouvée inanimée dans la salle de bains où elle se trouvait avec ses enfants, Boubekeur, âgé de 3 ans et Yasmine d’à peine 18 mois. La Protection civile, qui est intervenue après un appel de la police à 16h, a essayé de ranimer les victimes, mais en vain. Décision a été prise alors de les évacuer vers l’hôpital de Beni Messous où leur décès a été constaté dans l’après-midi de samedi. A la radio El Bahdja, point de «joie» hier, tous ont parlé de «cette tragédie qui leur a pris un membre de l’équipe». Tous avaient l’habitude de voir sa silhouette, chaque matin dans la rue Zabana. La défunte avait fait son apprentissage du journalisme du service information. Pour tous, Leïla Belhocine est partie comme elle est venue, discrète. Leïla Belhocine a débuté sa carrière au service information de la radio locale, rue Hoche, avant de rejoindre plus tard le secrétariat du directeur de la chaîne locale. Devenue secrétaire particulière, la journaliste a gardé ses habitudes. Les dépouilles des trois victimes d’asphyxie reposent désormais au cimetière de Bouzaréah.

Categorie(s): dernière

Auteur(s): Nadir Iddir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..