Emergence d’un nouveau handicap multiple dans le monde

Elwatan; le Mardi 8 Janvier 2008
1

Ces dernières années, j’ai remarqué que mon centre d’intérêt, très aigu en général en direction de la cause des personnes handicapées, avait bifurqué vers une curiosité grandissante devant la situation que vivent les jeunes Algériens.

Non pas que je me désintéresse totalement de la malvie des handicapés dans le pays, mais j’avoue que j’y ajoute, à hauteur de la même préoccupation, la catégorie jeunesse. C’est pourquoi je ressens exactement cela : qu’aujourd’hui, être jeune en Algérie c’est être handicapé, et non pas un handicapé spécifique d’un seul manque moteur ou sensoriel, mais plus grave encore, c’est être un handicapé multiple :
1/ On ne peut pas avancer à cause du chômage féroce et cruel vécu par les 70% des Algériens, donc on est handicapé moteur privé du droit au fauteuil roulant. 2/ On ne peut pas voir ce que l’avenir nous réserve puisque, entre 20 et 34 ans, on aboutit à aucun projet social structuré (pas de logement, pas de boulot, pas de vie privée), donc, quelque part, on est handicapé visuel ou aveugle pour parler crûment.
4/ On n’écoute pas les politiques puisqu’aucun n’a l’air d’entendre notre détresse, ce qui fait qu’on peut nous taxer de sourd.
5/ Pour clôturer le tout, on perd la boussole quand on constate que, d’après les news internationales, le pays vend cher son pétrole et son gaz, alors qu’un ministre clame haut et fort que l’Etat n’a plus d’argent ! Pour nous taper un peu plus sur le mental, on constate que les chômeurs sont de plus en plus diplômés et que les fortunés sont de plus en plus incultes, mais pistonnés. Devant cette situation de folie furieuse généralisée à la jeunesse sur le plan national, ce n’est même pas la peine de construire des asiles, l’Algérie en est un magistral avec ses frontières hermétiquement fermées aux visas de jeunes, d’où la logique l’horba tsellek des harraga qui fuient la faouda mentale. Si on réfléchit, paraît-il qu’on est 3 400 0000 algériens à quelques milliers près, dont 70% ont moins de 30 ans, soit 23 800 000 de jeunes... A moins que le constat de cette nouvelle pathologie vise à faire importer 23 800 000 fauteuils roulants, 23 800 000 appareils auditifs, 23 000 000 d’ordinateurs à synthèse vocale, et organiser 50 000 centres de repos : super programme pour un super ministre de la solidarité... Précurseur quand même, l’actuel ministre de la solidarité, à en croire le projet de la future Bibliothèque sonore...
Pour en revenir aux jeunes, le problème de la jeunesse semble poser un sérieux problème au gouvernement. Pour preuve, la grande conférence walis-gouvernement s’est terminée d’ailleurs sans trouver la solution miracle.
Ironie du sort, celui qui appréhendera cette solution miracle sera en mesure de se présenter au prochain mandat présidentiel, puisque c’est 70% de la population qui iront voter ipso facto...
Voyons voir : si ce futur candidat cherche à solutionner ces problèmes de handicaps engendrés par notre environnement contre nos jeunes, en trouvant par exemple des réponses adéquates, s’il monte un gouvernement ès qualités pour approcher et garantir ce résultat, sûr qu’il aura la cote et les urnes ! Je m’explique : pour aplanir le handicap moteur qui empêche les jeunes d’avancer à cause de toutes sortes d’obstacles, le candidat potentiel doit installer un super ministre de l’Accessibilité. Son rôle sera non seulement de contrer les escaliers mais aussi les dos d’âne, les nids-de-poule. Il devra faire en sorte d’ouvrir au moins une fois, la fin du mois de préférence, l’accès aux frontières, aux loisirs, aux salles de sport, aux stades, aux archives.
Tout jeune Algérien pourra ainsi avoir accès à son dossier médical, à son état civil (chose banale), aux concours d’administration, libre cours aux revendications, «accessibiliser» tous azimuts les lieux, pas seulement au juste milieu ; faire la guerre à la bureaucratie, grande amie de la médiocratie. Et enfin, ce super ministre devra pondre un texte pour obliger tous les DG à installer leurs bureaux au rez-de-chaussée au lieu du dernier étage, cela non seulement par souci d’accessibilité mais pour qu’ils voient, eux-mêmes, les employés qui arrivent à l’heure, ceux qui sortent avant et ceux qui font plusieurs entrées-sorties. Un deuxième portefeuille pour améliorer la vie des aveugles, le candidat nommera un ministre de la Transparence. Celui-ci aura pour mission d’informatiser tous les fichiers administratifs, les relier à une centrale. Il devra impérativement afficher tous les budgets de l’Etat chaque jour aux rayons laser dans le ciel, en arabe, en français, en anglais et même en chinois. Il devra refaire toutes les cloisons des bureaux des ministères de la Présidence et des wilayas en briques nevadas ; interdire tous les bagages sacs à main, cartables classiques, et n’autoriser que des nouveaux made in algeria, histoire d’encourager une nouvelle production nationale, en plastique transparent. Dans la foulée, encourager uniquement l’importation des pâtes transparentes chinoises, histoire de savoir ce qu’on mange. Quant au 3e super ministre chargé de soulager les sourds, il sera choisi pour sa compétence physique afin de bien écouter pour se faire entendre : pour cela, le futur candidat ira le puiser chez les mal-voyants, car il n’y a qu’eux qui sont obligés d’assimiler les bruits avant de savoir d’où ils viennent, ce qui donnera au futur ministre un vrai bon départ pour la communication, ce sera le ministre de la Voix du son. Et enfin, pour que les jeunes ne perdent pas la boussole et pour remettre les pendules à l’heure, quoi de plus logique que l’installation d’un ministre du Temps réel ? Il sera chargé de décortiquer chaque 24 heures de chaque jour qui passe, en listant tous les événements survenus en temps réel. Ceux-ci seront indiqués dans un site web, accessible à tous. Pour penser à ceux qui n’utilisent pas le web, on pense à préserver le patrimoine en relançant le berrah ou l’info par hygiaphone en l’agrémentant par l’accompagnement de la zorna. on décrétera alors, en toute bonne conscience, que nul n’est censé ignorer l’info. Je vous promets qu’avec ce programme, les handicapés reprendront leur place de vedettes dans les revendications sociales puisque la concurrence déloyale de la jeunesse ne leur fera plus d’ombre et que la future bibliothèque sonore projetée par l’actuel ministère de la Solidarité et destinée aux non-voyants ne sera pas confisquée par les jeunes analphabètes composant les 70% des 70% !

yamkho@yahoo.fr

Categorie(s): idées-débats

Auteur(s): Yamkho

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..