Emploi : Plus de 40 000 postes offerts

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2008
24482

L’emploi connaîtra-t-il son boom en cette année 2008 ? La perspective semble bien prometteuse, à en croire le directeur de l’emploi, Noureddine Boulassel, qui s’exprimait mardi sur les ondes de Cirta-FM.
Les chiffres, fixés en bas des accords, signés entre la direction de l’emploi et les différents employeurs étrangers qui s’installent à Constantine à la faveur des projets géants, inscrits pour la wilaya, sont, en effet, éloquents. La société chinoise CSCEC offre, à elle seule, 27 357 postes aux Algériens sur le chantier de la ville universitaire. Un chiffre historique, diront certains, et en tous cas, dépassant toutes les espérances en ces temps de chômage endémique, dont le taux dépasse, dans notre wilaya, les 25%. Les jeunes candidats à l’embauche ont de très grandes chances de trouver des places, d’autant que les Chinois offrent une large palette de 38 qualifications, dont plus des 2/3 sont consacrés aux postes techniques et manuels. La part du lion revient au poste de manœuvre, qui offre à lui seul plus de 12 000 emplois, vient ensuite le métier de maçon avec 6 800 postes, devant ceux de ferrailleur et de menuisier, lesquels emploient aussi beaucoup de monde.
Le marché local, étant incapable de satisfaire une demande aussi importante en main-d’œuvre qualifiée, poussera certainement le maître de l’ouvrage à solliciter auprès des autorités compétentes une dérogation spéciale pour introduire des ouvriers expatriés, en plus des quotas autorisés. Ce qui ne change rien à la chance offerte aux Algériens, et en premier lieu les Constantinois désirant travailler.Toujours dans le secteur du bâtiment, la CNEP-IMMO, et en prévision du lancement d’un programme de construction de 2 500 logements, compte, de son côté, employer pas moins de 7 000 personnes dans les mois à venir. Ceci s’ajoute à la commande du consortium japonais COJAAL qui projette, lui aussi, embaucher, sur les différents sites du chantier du tronçon Est de l’autoroute Est-ouest plus de 2 700 travailleurs en 2008, en plus des 1 200 déjà à l’œuvre depuis l’année écoulée.Rien que pour ces trois chantiers, l’offre d’emploi frôle les 40 000 postes. Du jamais vu à Constantine, sachant que le chiffre n’est pas exhaustif, puisque d’autres projets, qu’on s’apprête à lancer cette année, à l’image de celui du Trans-Rummel, ou encore des cinq hôtels, pour ne citer que ceux-là vont, de leur côté, absorber des milliers de demandes.
Certains pourraient objecter et dire qu’il s’agit de postes d’emploi à durée déterminée, n’assurant donc pas une stabilité pour les travailleurs. A ceci, le directeur de l’emploi, Noureddine Boulassel, réplique en précisant d’abord que les contrats s’étalent sur 40 mois au minimum, ce qui est, selon lui, assez important,d’autant qu’il faut faire le deuil des postes permanents, qui n’existent pratiquement plus sur le marché mondial de l’emploi, ajoute-t-il.
En tout état de cause, l’occasion est superbe pour des milliers de jeunes, qui pourront ainsi se placer sur le marché du travail et se frotter aux plus chevronnés pour acquérir le savoir-faire et l’expérience ; deux conditions indispensables pour sortir définitivement du piège du chômage, et trouver sa voie professionnelle. Les retombées économiques seront, à coup sûr, bénéfiques pour la wilaya, et autant pour les décennies à venir.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Nouri Nesrouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..