En bref…

Elwatan; le Mardi 3 Decembre 2013
1


- Liban : des villageois incendient des tentes pour chasser les Syriens
 

Des habitants de l’est du Liban ont chassé des centaines de réfugiés syriens qui avaient installé un camp informel dans leur village, ont indiqué réfugiés et villageois, ces derniers accusant des Syriens, à tort selon un médecin local, d’avoir violé un des leurs. Le docteur Ahmed Walid Suleimane, qui a examiné l’homme présenté comme une victime, a assuré à l’AFP qu’il ne portait aucune trace de violence. Un des habitants a confié, sous couvert de l’anonymat, qu’il s’agissait d’un prétexte pour chasser les réfugiés d’un terrain que ses propriétaires souhaitaient récupérer. Cet incident survient alors que le gouvernement libanais et les agences internationales d’aide ont mis en garde contre les tensions croissantes entre les Libanais et les plus de 800 000 Syriens ayant fui leur pays en guerre pour se réfugier au Liban. Ce camp, situé à Qsar Naba, hébergeait 400 Syriens dans une centaine de tentes et d’abris de fortune. Mais dimanche, des villageois ont envahi leur campement, brûlant des tentes et menaçant les habitants.



- Egypte : une voiture piégée désamorcée près du Caire
 

Les forces de sécurité égyptiennes ont désamorcé, hier, une bombe placée dans une voiture sur une route près du Caire, prête à être actionnée à distance, ont indiqué à l’AFP des responsables des services de sécurité. Le ministère de l’Intérieur a confirmé cette tentative d’attaque, ajoutant que le véhicule, volé, avait été découvert près d’une station d’essence sur la route menant à Suez, sur le canal du même nom. Un des responsables a ajouté que des employés de cette station – qui appartient à l’armée selon des témoins sur place – avaient rapporté avoir vu trois individus garer la voiture piégée en bord de route avant de prendre la fuite.
Les responsables ont dit craindre que cette attaque déjouée n’ait visé un convoi passant sur cette route. Le 5 septembre, une voiture piégée avait explosé au passage du convoi du ministre de l’Intérieur, Mohamed Ibrahim, qui était sorti indemne de cette attaque, et le 20 novembre, 11 soldats trouvaient la mort à bord d’un bus visé par une attaque similaire dans le Nord-Sinaï.

 

- Tunisie : un officier tué par un engin explosif à la frontière algérienne
 

Un officier tunisien a été tué hier dans l’explosion d’un engin au mont Chaambi (ouest), zone montagneuse à la frontière algérienne minée depuis des mois, selon les autorités, par un groupe lié à Al Qaîda, a indiqué l’agence officielle TAP. Le capitaine Youssef Dridi du génie militaire a été tué  et l’adjudant Néji Meskini blessé lors de l’explosion au cours d’une mission opérationnelle, a indiqué la TAP citant le ministère de la Défense, sans plus de précisions. Les forces tunisiennes traquent depuis un an dans cette zone un groupe armé djihadiste qui serait lié à Al Qaîda. Ces combattants ont miné le mont Chaambi et, depuis le début de l’année, des explosions et des affrontements y ont fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police et de l’armée. Plusieurs combattants armés ont aussi été tués dans la région de Chaambi, mais les autorités n’ont jusqu’à présent pas réussi à neutraliser le groupe, si bien que la zone reste le théâtre d’opérations militaires sporadiques.


 

Categorie(s): international

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..