ES Sétif 0 -JSM Béjaïa 0 : L'Aigle s'essouffle

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2008
1

-Arbitr. : Benaouda, Bouhassine et Hadiya. Averts : Benchaïra (ESS). Meddour, Messali, Zeghdoud (JSMB).
-ESS : Hadjaoui -Raho -Yakhlef -Laifaoui -Benchadi -Maiza -Benchaïra -Djédiat -Djabou (Bella) -Dembri (Méchiri) -Touil (Ziaya) Entr : Simondi.
-JSMB : N'djeukam, Aggoun, Meddour, Messali,Zeghdoud, - Derradji, Deghiche I, Boukessassa (Deghiche II), Belkhir, Ghazi (Brahim-Chaouch), Bouchetta.
Entr : Khezzar.
Privé de nombreux cadres, dont l'absence n'est pas passée inaperçue, le champion sortant, pas au mieux physiquement, n'a pas pu se défaire des visiteurs qui se sont regroupés autour de leur portier qui s'est distingué par la perte de temps, non sanctionnée par le directeur de jeu. Cette manière de procéder a donc été payante pour les Bédjaouis mais qui ont failli encaisser un but à la 30e minute, quand le tir de Benchadi percuta le poteau droit de N'djeukam archi-battu. Mise à part cette action qui aurait pu transformer le cours d'une rencontre, à mettre très vite aux oubliettes, la première période n'a pas emballé les présents, déçus par le piètre spectacle offert par les deux formations qui ont sans nul doute, oublié leur football aux vestiaires.
Comme un malheur n'arrive jamais seul, l'Entente était dans l'obligation de se passer des services de Touil (30’), terrassé par des douleurs à la cuisse. La seconde période a été, au grand dam des fans qui ont bravé un froid sibérien sévissant actuellement à Sétif, la copie conforme de la précédente. Manquant cruellement de jus et de solutions pour percer la muraille adverse, l'Aigle noir, qui a péché par les longues balles en cloche, qui ont fait l'affaire de la défense bédjaouie bien encadrée par l'inamovible Mounir Zeghdoud, n'est pas arrivé à ses fins. L'entraîneur sétifien (Simondi) dira en fin de partie : «L’absence de nombreux titulaires nous a pénalisé. Le choix de l’adversaire qui a refusé de jouer a accentué nos difficultés. Ce résultat n'altère en rien les ambitions de mon équipe», a souligné encore le coach français. Les ratages des Ententistes ont donné des ailes à la bande à Khezzar, dont les innombrables contres ont failli faire mouche, n'étaient ce les interventions de Hadjaoui et les maladresses de Ghazi, Boukassassa (surtout) et Braham-Chaouch.
En fin de partie, les visiteurs ont raté deux fois le K.O par les deux derniers joueurs cités. L’entraîneur béjaoui Khezzar, lui, ne cachait pas sa satisfaction au coup de sifflet final de l’arbitre Benaouda «Le résultat est logique ; chaque équipe a eu sa mi-temps. Ce soir, le groupe a enchaîné sa huitième rencontre sans défaite. Je pense que nous sommes passés à côté d’un exploit en fin de partie», précise le jeune coach de Béjaïa.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Kamel Beniaiche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..