.. et à Iflissen

Elwatan; le Lundi 20 Fevrier 2012
1


A partir de la sortie est de la ville de Tigzirt, en passant par le Cap Tadles et jusqu’à la limite territoriale avec la commune Azeffoun, l’on dénombre une dizaine d’endroits où la prudence des usagers de cet axe routier sera de mise pour s’éviter des accidents dramatiques.
Si des routes sont encore obstruées par la neige sur le flanc sud de la commune, particulièrement la RN 71 qui donne accès sur Boudjima, Tigzirt, Timizart, ou Aghribs, la RN 24 risque d’être impraticable à Iflissen si de fortes précipitations venaient à s’abattre dans les jours à venir. Les tonnes de boue charriées avancent inexorablement. A quelques mètres du Cap Tadles, un glissement a emporté toute une voie de la route. Quelques mètres plus loin, toujours vers l’est, un glissement et un éboulement spectaculaires risquent de faire tomber des pylônes électriques de moyenne tension qui alimente la zone de Sidi Khaled.

L’un d’eux frôle carrément la chaussée. Une habitation individuelle est sous la même menace. D’où l’urgence d’une intervention rapide avant que l’irréparable ne se produise. A Sidi Khaled, c’est un autre éboulement qui menace de couper la route. Enfin, le même scénario risque d’arriver à l’extrémité du village Timliline. La terre, très imbibée par l’eau abondante, ne résiste plus et finit par s’affaisser. Aussi, l’on remarque par endroits la conséquence des milliers de tonnes de terre et de gravats des terrassements déversés le long de la route nationale.                                                                     

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Smaïl Ouguerroudj

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..