Expulsion de Palestiniens de Cisjordanie : 16 organisations des droits de l’homme saisissent la Cour suprême

Elwatan; le Mercredi 26 Mai 2010
1

Seize organisations de défense des droits de l'homme ont demandé hier à la Cour suprême, la plus haute juridiction d'Israël, de stopper les expulsions de Palestiniens de la Cisjordanie vers la bande de Ghaza.
«Des milliers de personnes vivent dans la peur constante d'être expulsées, terrifiées par le simple fait d'aller à l'épicerie, à l'école ou au travail», selon ces associations palestiniennes et israéliennes. «Leur seul crime est d'avoir une adresse qu'Israël refuse de corriger», ont-elles argué dans un communiqué. Les Palestiniens nés à Ghaza, qui se sont installés en Cisjordanie au cours des dix dernières années, sont toujours considérés comme résidant à Ghaza par les autorités israéliennes, qui administrent le registre de la population palestinienne et ne l'ont pas actualisé depuis 2000.

«Ces dernières années, Israël a expulsé des gens sur la base de ces adresses», accusent les ONG. «La politique d'expulsion affecte sérieusement des milliers de personnes et leurs familles et viole le droit israélien et international.» «De telles expulsions sont définies comme un transfert forcé par le droit international, ce qui, à l'évidence, est un crime de guerre», estiment-elles. L'association Hamoked a précisé qu'elle attendait une réponse à une précédente requête adressée à la Cour suprême pour que le gouvernement révèle combien de Palestiniens ont été expulsés vers la bande de Ghaza.  

Categorie(s): international

Auteur(s): R. I. Agences

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..