Farida Mohamed Ali au festival international du Malouf de Constantine : Toute la splendeur du maqam irakien

Elwatan; le Mardi 27 Octobre 2015
1


Attendue avec impatience par le nombreux public mélomane, qui a fait le déplacement dimanche soir au théâtre régional de Constantine, lors de l’ouverture du festival international du Malouf, la grande et majestueuse irakienne, Farida Mohamed Ali, surnommée la dame du maqam arabe, a étalé toute sa classe et confirmé toute sa notoriété, elle qui a conquis les scènes mondiales, grâce à une maitrise parfaite de son art. Accompagnée sur scène par l’ensemble du Maqam irakien, l’invitée de cet évènement culturel, présente à cette occasion pour la deuxième fois depuis son institution, ne ratera pas l’occasion pour subjuguer un public qu’elle a su emporter à travers un voyage musical entre Constantine et Bagdad. Farida qui a interprété une dizaine de chansons parmi les plus populaires de son riche répertoire, a entamé la soirée par un salut pour l’Algérie, avant d’emballer les présents à travers la fameuse chanson de Rabah Deriassa «Nedjma Kotbia».

A travers les morceaux de divers genres de maqamate «Habib rah» «Yaba ich loun ayounek» «ya djamil el qad» «Abou El oyoune Essoud» «Meyhana», Farida a chanté l’amour, la beauté, le chagrin mais aussi son attachement et sa nostalgie pour son pays, pour dire «maudit soit celui qui lui a tiré les flèches de la trahison». La grande dame du maqam arabe terminera en beauté en offrant au public constantinois une «charmante» interprétation de la fameuse chanson de Zine Eddine Bouchaâla «Besmellah nebda klami, Qsantina hiya ghrami». Une prestation que l’assistance a vivement appréciée.

Pour rappel, la soirée d’ouverture de ce festival a été animée en début par le maitre du malouf Salim Fergani, suivi par la chanteuse tlemcenienne Rym Hakiki, qui ont gratifié le public de belles partitions andalouses. Elle a été marquée surtout par un vibrant hommage rendu aux maitres du Malouf, Mohamed-Tahar Fergani, présent au TRC, et Kaddour Darsouni, toujours alité, qui a été représenté par son neveu. 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Arslan Selmane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..