Festival de Berlin : L’Ours d’or italien

Elwatan; le Lundi 20 Fevrier 2012
1


Une adaptation de l’œuvre de William Shakspeare Jules César, filmée en noir et blanc et jouée par les détenus d’un centre de haute sécurité près de Rome, des criminels, des trafiquants de drogue, des mafiosi condamnés à de très lourdes peines et souvent à vie. Le Hongrois Bence Fliegauf a remporté l’Ours d’argent pour Juste le vent, sur la situation des Roms dans son pays.
La meilleure actrice est âgée de 14 ans, elle s’appelle Rachel Mwanza et c’est une authentique enfant-soldat de la République du Congo qui joue son propre rôle dans Rebelle filmé par le Canadien d’origine vietnamienne,  Kim Nguyu. Le film d’Alain Gomis (Sénégal) n’a rien obtenu du jury où siégeaient notamment Mike Leigh, Boualem Sansal, Charlotte Gainsbourg, Ashgar
Farhadi...

Death for sale de Fawzi Bensaïdi (Maroc) a obtenu le prix du cinéma Art et Essai. Le Festival de Berlin a publié un communiqué indiquant qu’il y a eu plus d’un million de tickets vendus. Cela pour répondre sans doute aux critiques de l’Association des critiques allemands, qui pointait les défauts de la sélection et qui s’inquiétait de la perspective que la Berlinale garderait, en principe, les mêmes organisateurs jusqu’en 2016, à la fin du contrat du présent directeur Dieter Kosskick. Certains Berlinois craignent sans doute que la Berlinale ne devienne, au fil des ans, le terrain conquis d’une sorte d’impérialisme (cinématographique) américain.
Mais cette année, le contexte est plutôt favorable avec le film des Taviani, ceux de Zhang Yimou, Tony Gatlif et le long documentaire de Javier Bardem, qui fait justice à la noble cause du peuple sahraoui.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Azzedine Mabrouki

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..