Fête de la Communauté des étudiants étrangers à Tizi Ouzou : Un brassage des cultures africaines

Elwatan; le Mercredi 28 Octobre 2015
98898


Des étudiants étrangers, issus de pays africains qui poursuivent leurs études dans cette université, ont organisé une remarquable cérémonie de remise de diplômes. Une occasion solennelle fêtée  dans la joie et l’allégresse qui a émerveillé l’assistance assez nombreuse lors de cette fête religieuse de l’Achoura, pourtant journée fériée.

Des chants et un spectacle de danse du Ghana et du Zimbabwé ont été présentés. La Communauté des étudiants étrangers de Tizi Ouzou (CEETO), qui a organisé l’événement, a doublement marqué les esprits, d’abord regrouper des étudiants de plusieurs nationalités, des diplomates et des représentants de certains pays et surtout rompre avec les pratiques routinières à l’université où l’étudiant a l’habitude de retirer son diplôme à la sauvette.

Dans ce sens, le Ghanéen Kuagbedzi Nelson, président la Ceeto, dira : «Notre organisation a pour but l’entraide et l’unité, la facilitation de l’intégration, la promotion des manifestations académiques, culturelles et sportives en vue de l’épanouissement intellectuel, culturel et sportif des membres.» Si les autorités locales ont brillé par leur absence, les ambassadeurs du Ghana et du Zimbabwé ont marqué leur présence.

Les récipiendaires, près de quatre- vingt, qui ont obtenu leurs diplômes de licence ou de master II, dans une fringante tenue de lauréats (robe de couleur noire et bleue, écharpe, etc.), ont reçu des prix et des attestations des mains du vice-recteur et des ambassadeurs. La cérémonie a été précédée d’une conférence présentée par l’universitaire algérien établi à New York, Rachid Amokrane, sur le thème de «Le monde du travail, ce que je dois savoir».

Ce spécialiste dans le développement personnel et la motivation est également conseiller auprès de présidents de groupe et d’autres personnalités de haut rang.

Dans son intervention, il s’est surtout adressé aux étudiants, leur recommandant d’avoir confiance en soi pour assurer la réussite et relever les défis auxquels fait face l’Afrique. Son Excellence, H. E. Kwadzo Nyamekye Marfo, ambassadeur du Ghana, livre ses impressions : «La cérémonie a été chaleureuse. Les étudiants sont contents. Nous remercions les autorités algériennes pour l’accueil de nos étudiants. C’est l’Afrique dans sa diversité culturelle qui s’est retrouvée aujourd’hui. L’initiative est louable et nous l’encourageons».

La cérémonie de samedi a été vécue comme une expérience mémorable tant elle a permis aux étudiants finissant les études de se retrouver et de savourer le fruit de leurs efforts qui clôture la vie estudiantine.

Ameur Soltane, vice-recteur, chargé de la post-graduation déclare : «Nous avons soutenu cette initiative de nos étudiants qui viennent des pays limitrophes et amis. L’université leur offre ses capacités. Ils trouvent ici un encadrement pédagogique de qualité, la langue française pour les études et une communauté estudiantine dans son ensemble chaleureuse et qui leur facilite l’intégration. Nous avons près de 800 étudiants de 30 nationalités qui font de notre université un véritable carrefour africain. Nous considérons ces étudiants comme des ambassadeurs de leurs pays et on les accueille à ce titre».

  Ces étudiants étrangers estiment que leur présence en Algérie est la preuve que «l’Unité africaine prônée par les pères des indépendances des pays d’Afrique, comme Kuame Nkruma, est possible», a résumé Nelson Kuagbedzi.

 

Categorie(s): etudiant

Auteur(s): Saïd Gada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..