Fin d’année à El Affroun : le vol de véhicules en hausse

Elwatan; le Jeudi 3 Janvier 2013
73304


A El Affroun, il n’y a pas de parkings pour garer son véhicule en toute sécurité, obligeant les citoyens à stationner leur véhicule dans la rue, avec tous les risques que cela comporte. La peur au ventre, ne dormant que d’un œil et faisant des va-et-vient incessants à leur balcon pour vérifier que leur véhicule est toujours sur les lieux, c’est ainsi que les habitants de la commune d’El Affroun passent leurs nuits, surtout ceux des cités HLM et HBM, en face de l’ancien lycée ou même dans certains quartiers dits résidentiels, où ces derniers mois le vol de véhicules a enregistré une recrudescence alarmante. Trois véhicules de type Clio Campus et une Hilux ont été volés, dont deux en une seule nuit.

Au total, sept voitures ont été dérobées durant ce mois de décembre, selon les témoignages recueillis auprès de plusieurs habitants, dont des victimes. «Toutes mes économies de plus de deux décennies sont parties en fumée», se désole, triste et inquiet un habitant d’El Affroun, victime d’un vol. Les malfrats, avec une audace inégalable doublée d’un très fort sentiment d’impunité, agissent de nuit, très tôt le matin et parfois même juste après 21h, encouragés, nous dit-on sur les lieux, par le manque flagrant de patrouilles de police de nuit qui dissuaderaient ces rapaces acharnés.

Cette vague de vols a provoqué la ruée des propriétaires de véhicules vers le peu de parcs qui existent dans la région. «Il y avait une dizaine de véhicules qui stationnaient devant notre bâtiment dans notre quartier dit HLM, maintenant, il n’y en a que trois», raconte un de ses habitants. Le plus étrange dans cette histoire qui laisse planer beaucoup de doute, c’est que «tous les véhicules volés sont neufs. Et pour les mettre en marche, il faut introduire une clé qui doit être reconnaissable par le système numérique, c’est-à-dire identifiable par la mémoire de la voiture. L’on se demande comment ils font pour pouvoir démarrer ces voitures», s’interrogent des habitants de la cité HLM.
Y a-t-il anguille sous roche ?

Certains échos recueillis notent que les malfrats se professionnalisent de jour en jour et selon la conjoncture. Nos interlocuteurs attestent que ces professionnels du vol de voitures neuves peuvent même bloquer à l’aide d’un dispositif le système d’alarme, casser les vitres, relever le capot de la voiture ciblée, introduire une puce ou cassette mémoire qu’ils ramènent avec eux, utiliser une clé passe-partout et démarrer ainsi le plus normalement du monde, sans soulever aucun soupçon. Pour l’instant, les victimes sont toujours perdues dans les dédales des commissariats de police, se raccrochant au moindre espoir pour récupérer leur bien.
 

Categorie(s): blida

Auteur(s): Mohamed Abdelli

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..