Folio : Bouzid Harzallah. Poète aux mille surprises

Elwatan; le Mardi 8 Janvier 2008
1


La poésie de Bouzid Harzallah(1) est connaissance, expérience et expression totales. Elle engage tout l’être sentant, pensant et agissant; Ses succès ou ses faillites correspondent à des destins humains complets :
«Sensation de fraîcheur
Jusqu’à la racine
Transformée en caresses
Lisses
Rafales de nos soucis
Epaisseur sémantique
Des mots».
La qualité globale du perçu et du signifié commande au langage.
Sa nouveauté est caractéristique : il est inventé en fonction de la vie dont il est chargé. Cependant Bouzid Harzallah réagit contre toute vision chaotique du monde : il se recrée une «vision» qui prête à la réalité un sens ou tout au moins une orientation intelligible :
«Se raccrocher à une poussière
Attendre un geste fragmenté
Une amitié poussiéreuse
Vain est le souvenir
Les signes nous observent
Fulgurances nocturnes
Partir depuis sa plus tendre enfance
Affronter les champs de l’affrontement
Asseoir les ressorts du devenir.»
Même l’évasion se fait — chez Harzallah — à partir d’un tremplin qui a un nom : réalité. Cela n’empêche pas la tentation esthète de subsister dans la création du poète.
L’œuvre de Bouzid Harzallah est singulière. Le poète viole toute convention du langage. Ses strophes ramassées, d’une netteté de pointe sèche, provoquent un effet où la surprise entre pour beaucoup :
«Descente au plus profond du songe
Eveillé
Ici la vie n’est plus musique
Mais lèvres et souffle
La tension se mue
En percée stridente
Jusqu’à l’assouvissement
Le silence absorbe
L’air qui descend des cimes.»
Tout se rencontre, se complète et se croise. C’est sur cette «multiplication» intérieure de rapports, ces «liaisons» de formes et de sens que Bouzid Harzallah construit sa poésie. Une poésie dont la sonorité est brève et aiguë comme une déchirure :
«Impitoyablement seul
Incapable de me taire
Incapable de me consoler.»
La consolation ? En fait, le poète la possède. Elle est dans «sa méthode créative» aux mille surprises, dérivations, méandres et boucles. Un vrai plaisir pour le lecteur.

Categorie(s): culture

Auteur(s): Djilali Khellas

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..