Football professionnel : Les présidents de club se réuniront pour parler de leurs dettes

Elwatan; le Mardi 3 Decembre 2013
81479


Il s’agit plus précisément des dettes qu’ils ont cumulées depuis le lancement du professionnalisme auprès des services des impôts et de la Sécurité sociale. Certains sociétés sportives par actions (SSPA) n’ont apparemment pas payé leurs redevances depuis leur création il y a de cela près de quatre ans.

Un problème auquel il est nécessaire de trouver une solution, selon ces présidents. Il faut dire que la majorité des clubs des Ligue 1 et 2, dits professionnels, font face à d’énormes problèmes financiers. Lors de la réunion du bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) du 18 novembre dernier, la Chambre de résolution des litiges (CRL) a prononcé des sanctions à l’encontre de quatre clubs de Ligue 1 et sept de Ligue 2 en raison des dettes qu’ils ont cumulées auprès de certains de leurs joueurs. Ceux-là sont interdits de recrutement durant la prochaine trêve hivernal. D’autres sanctions pourront suivre, allant jusqu’à la relégation, si jamais leurs situations n’évoluent pas positivement. En d’autres termes, beaucoup de clubs vivent au-dessus de leurs moyens en recrutant des joueurs à coups de centaines de millions sans pouvoir finalement tenir leurs engagements.

Une situation qui empoisonne le championnat professionnel et qui a poussé certains responsables, dont ceux de la FAF et de la tutelle, à réfléchir à des moyens efficaces pour mettre un terme à cette logique d’endettement, entre autres solutions préconisées, le plafonnement des salaires des joueurs. Mais là encore, tous dépendra de la volonté des dirigeants des clubs concernés. Ainsi, en plus des dettes cumulées envers des joueurs, certains clubs ne s’acquittent pas de leurs redevances aux impôts et la CNAS.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Abdelghani Aïchoun

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..