Gouraya : Trop de circulation automobile

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Un point noir demeure un casse-tête pour la direction du Parc national de Gouraya : la circulation automobile.
Au printemps et pendant la saison estivale, c’est une sempiternelle procession de véhicules de tous types qui part à l’assaut de la montagne de Gouraya. Des chercheurs dans les écosystèmes, dont une équipe du CNRS de Rennes (France) ont relevé «une pollution et une nuisance sonore importantes». Ils ont conclu «qu’en certaines périodes de l’année, les lieux n’abritent plus une réserve naturelle mais deviennent un parc d’attraction». Le message est clair : la flore et la faune en subissent une agression mdont les répercussions sont dans un premier temps un effarouchement des espèces animales ; ce qui malencontreusement peut se traduire par une migration ailleurs. Il est peut être temps de penser à un moyen de transport unique et sans danger pour les locataires des lieux (calèches, téléphériques,…).

Categorie(s): bejaia

Auteur(s): R. O.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..