Guerre de Libération nationale : «Une reconnaissance des crimes pour une évolution des relations»

Elwatan; le Mardi 27 Octobre 2015
1


«Le fait que des Français se soient engagés au côté des Algériens durant la Révolution nationale prouve, de la meilleure manière qui soit, que la justice et la vérité étaient de notre côté», rappelle le ministre. M. Zitouni explique que le ministère des Moudjahidine a pu recenser le nombre d’Européens qui ont combattu le colonialisme, affirmant qu’ils étaient officiellement reconnus comme ouvrant droit à «la carte de moudjahid». Le ministre a aussi salué l’évolution positive de la position française quant à sa reconnaissance des crimes qu’elle a commis durant le colonialisme, et ce, après que le Parlement français ait voté une loi stipulant que l’on ne désigne plus cette période de l’histoire par «les événements d’Algérie», mais par «la Guerre d’Algérie».

Et ce en sus des déclarations du président français, François Hollande, qui a reconnu que son pays a «fermé les yeux sur les crimes commis durant la Révolution algérienne». En ce qui concerne le dossier des archives, le ministre a souligné que «l’Algérie fera valoir ses droits et exigera de la France la restitution de ses archives», et a par-là même rappelé qu’il a été procédé à la récupération d’archives de 12 pays arabes et étrangers, qui comprennent des «images, des lettres», affirmant aussi que la partie algérienne est en contact permanent et travaille en commun avec les autorités françaises afin de procéder à la restitution des archives algériennes en la possession de l’ancien colonisateur.

Evoquant les célébrations de la commémoration du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre, le ministre des Moudjahidine a annoncé qu’il sera bientôt procédé à la finalisation de plusieurs films. Il cite ainsi des documentaires et productions relatant la vie de héros de la Révolution, tels que Krim Belkacem, le colonel Lotfi, qui devront être présentés avant la fin de l’année en cours. De même, M. Zitouni a expliqué qu’il est actuellement apporté les dernières retouches au film autour du chahid Mohamed Larbi Ben M’hidi. D’ailleurs, «il a été collecté et réuni quelque 13 000 heures d’enregistrements de témoignages de moudjahidine», s’est réjoui le ministre.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ghania Lassal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..