Hafid Derradji : «Le départ de Gourcuff ne sera pas la bonne solution»

Elwatan; le Jeudi 22 Octobre 2015
1


L’entraîneur national Christian Gourcuff a été longuement hué et son départ a été réclamé. Le jeu brouillon des camarades de Yacine Brahimi dont certains ont été testés dans ces deux rencontres en prévision des prochaines échéances a subi les mêmes foudres de la critique.

Pour décrypter ce qui a fait réellement défaut aux Fennecs, El Watan.com a sollicité l’éclairage du commentateur  vedette de la chaîne qatarie Bein Sports, Hafid Derraji. D’emblée, il dira«Je ne trouve pas la prestation médiocre ni catastrophique vu la qualité des deux adversaires et le nombre de joueurs absents. Ainsi que les changements opérés par le staff technique. Et puis ce sont des matchs amicaux qui ont permis à l’entraîneur de voir beaucoup de nouveaux joueurs».

Des lacunes à combler? «ll ne manque pas grand-chose à cette jeune équipe, seulement plus de temps aux joueurs pour s’adapter au coach et à son schéma 4-4-2. Sinon les absences répétées des cadres pour cause de blessures n’a pas arrangé les affaires de l’EN. Il nous manque de la patience nous journalistes et supporters. Il manque aux joueurs plus d’engagements et de sérieux sur le plan technique et comportement sur le terrain».

Interrogé sur le travail accompli par l’entraineur national depuis son arrivée en Algérie, il a répondu: «Nul doute que sa tâche paraissait difficile dès le début avec une équipe mondialiste et un nombre important de bons joueurs. Je pense qu'il n’a pas réussi à s’imposer et à imposer son projet de jeu parce qu’il n’a pas réussi à avoir le soutien de la presse et du public qui le compare à Vahid Halilhodzic à chaque fois. Je pense aussi que c'est prématuré de juger le travail du coach sur le plan technique».

Pour ce journaliste, après ce qui s’est passé lors des deux derniers matches amicaux, la mission sera trop difficile pour l’équipe nationale surtout si le doute s’installe au sein du groupe. «Je pense que le coach partira après les deux  matchs de la Tanzanie ce qui ne sera pas automatiquement la bonne solution».

Et de conclure: «j’espère qu'on passera l’examen de la Tanzanie sans dégâts et après on aura le temps de corriger ce qui ne marche pas au sein du groupe sur tous les plans. Nous n’avons pas le droit d’échouer avec cette génération et tout le monde doit être derrière et se sentir responsable».

Categorie(s): sports

Auteur(s): Ahcène Tahraoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..