Haï Nakhil à Aïn El Türck : 197 logements CNEP à l’abandon depuis... 1985

Elwatan; le Lundi 7 Janvier 2013
1


N’ayant pas trouvé preneurs en raison, nous dit-on, des prix élevés proposés à la vente en ce temps-là, ces logements sont restés fermés, livrés au vandalisme et à la dégradation. L’état des bâtisses est dans un état de décrépitude si avancée qu’elles sont tout simplement devenues inhabitables, menaçant même ruine. Selon des sources de la CNEP, leur réfection reviendrait pratiquement au prix de leur réalisation. En effet, rien n’a subsisté aux vicissitudes du temps ni au vandalisme. Les structures présentent de profondes fissures, les portes et fenêtres ont depuis longtemps disparu, tout autant que la plomberie et les installations électriques.

Les lieux font désormais office de lieux que de débauche pour les voyous et les délinquants, se plaignent les voisins de cette cité fantôme. Les citoyens à Aïn El Türck se désolent que ces logements demeurent inoccupés à un moment où la crise du logement frappe fort dans cette commune.  Pourtant, selon les dires d’ex-responsables locaux, un basculement de ces logements vers l’OPGI avait été proposé. Un accord semblait même être trouvé entre cet organisme et la CNEP,  mais est resté depuis lettre morte. La dernière opération de distribution de logements sociaux à Aïn El Türck, qui avait fait beaucoup de mécontents parmi la population locale, avait d’ailleurs remis sur le tapis, non sans colère, le cas de ces 197 logements.

Les citoyens réclament l’intervention de l’Etat pour faire aboutir leur transfert vers le social. La balle est dans le camp des responsables locaux, d’autant plus le prochain programme de logements sociaux n’est pas pour demain. De quoi raviver la tension sociale dans une zone où le promoteur privé n’a pas contribué à résoudre la crise du logement, alors qu’il a bénéficié de toutes les largesses.
              
 

Categorie(s): oran

Auteur(s): Karim Bennacef

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..