Hôpital de Béchar : Bras de fer entre le syndicat des praticiens et la direction

Elwatan; le Samedi 31 Octobre 2015
98971


H.M. Amine urologue explique avec véhémence que leur action exprime un ras-le-bol qui a atteint ses limites avec une direction de l’hôpital qui refuse de prendre en charge les revendications des médecins. Et, de citer l’épineux problème de logement, une longue attente des paiements des salaires de leurs confrères nouvellement installés et, surtout, des conditions de travail déplorables. Autre exemple, ajoute-t-il, au niveau de son service d’urologie, un appareil L.E.C dont la fonction est de broyer les calculs rénaux est en panne depuis plusieurs mois. Un autre appareil endoscopique est à l’arrêt faute de réparation.

Au service de pneumologie, une pince pour biopsie dont le coût, dit-il, est insignifiant n’a pas été acquise. «Les patients sont alors évacués vers d’autres centres», déplore-t-il. Le directeur de l’hôpital interrogé sur cette situation indique, à son tour, que les praticiens déforment la réalité des choses et brossent un tableau pessimiste de l’hôpital.

Il reconnait toutefois que, pour les appareils médicaux en panne, le représentant des fournisseurs des équipements médicaux à Alger s’est déplacé à Béchar pour constat et a contacté le fabricant suisse mais attend toujours une réponse. La direction de l’hôpital souligne au sujet des logements que seuls trois praticiens sont en attente d’être logés. Et d’ajouter au sujet du retard dans le paiement régulier des nouveaux médecins que la procédure d’approbation est lente et dépend de la célérité des services de la Fonction Publique.                 

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): M. Nadjah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..