Hôpital de Ténès : Le DSP demande la réintégration du néphrologue

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


Celle-ci, pour rappel, a été récemment suspendue par la directrice de l’établissement pour des motifs que nous ignorons.
Le premier responsable du secteur a donc instruit la directrice en question pour qu’elle annule purement et simplement sa décision dans l’intérêt, bien compris, des malades. Ceux-ci ont l’impression d’être pris en otage suite à un conflit qui n’en finit pas. En effet, une crise qui ne dit pas son nom affecte sérieusement les relations entre la direction et le personnel, d’une part, et les activités de cet important établissement, d’autre part. Et, comme un malheur ne vient jamais seul, les malades dialysés souffrent également de l’exiguïté du centre de dialyse dont la capacité d’accueil est extrêmement limitée. Il faut savoir qu’un malade a besoin d’au minimum deux séances de dialyse par semaine.

L’hôpital a, pourtant, acquis trois nouveaux générateurs de dialyse mais ces derniers attendent toujours d’y être installés. Aux dernières nouvelles, l’opération devrait commencer incessamment puisqu’une commission de la DSP s’y est rendue dernièrement et a ordonné l’installation de ces appareils dans les meilleurs délais possibles.             

Categorie(s): chlef

Auteur(s): Ahmed Yechkour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..