Iflissen : Les villageois attendent le gaz naturel

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
1


Durement touchée par les intempéries de février 2012, au même titre que la plupart des localités rurales de la wilaya, la commune d’Iflissen s’apprête à vivre un autre hiver sous le froid. Si l’arrivée du gaz naturel à Tigzirt a été fêtée à grande pompe le mois dernier en présence du ministre de l’Energie et des Mines, à Iflissen, l’événement est passé presque inaperçu. Pourtant, l’essai effectué chez un citoyen au village Arvi, s’est avéré concluant.
Une partie du village peut désormais passer l’hiver au chaud. A rappeler que ce programme remonte à 2009. Celui du réseau de distribution représente une soixantaine de kilomètres.

Le chef-lieu communal et le village Arvi étaient les premiers concernés. Etant largement suffisant pour prendre en charge ces zones, ce programme a inclus des villages limitrophes, tels que Ighil-Boussouel, Laâch Oufalkou et Iguer’n Salem. Entre temps, les citoyens d’Ighil-Ighes, d’Aït Si Ali et de Boukellal, se sont opposés aux travaux de canalisation pour le réseau de transport qui allait alimenter la zone d’Aghribs et d’Azeffoun. Ils ont exigé leur part d’alimentation en cette énergie, d’autant que la canalisation traverse leurs terres.

Une mobilisation qui a fini par apporter ses fruits, puisque les responsables concernés ont accédé à cette revendication. C’est ainsi que ces villages connaissent actuellement des travaux de raccordement au réseau du gaz, comme le confirme la présence de la tuyauterie de canalisation qui longe le chemin de wilaya 252. Mais pour que la mise en service soit effective du réseau, les responsables parlent d’un délai de 12 mois, le temps que les entreprises retenues livrent leurs chantiers en totalité. Cependant, en raison du caractère épars des villages de la commune, il ne serait pas possible de faire bénéficier tout le monde, en même temps. D’où l’option des responsables du secteur à procéder par lots. C’est ainsi que Taourirt-Zaouou, Tissira et Issoukane, seront les futurs bénéficiaires, nous dit-on, mais sans savoir la date de concrétisation.

Cette situation a suscité le courroux des habitants du village Imsounene, à l’extrême-est de la commune. Ces derniers se considèrent comme étant des «exclus» des premiers lots. Ils plaident leur cause par l’éloignement et les dures conditions de vie dans lesquelles ils évoluent, arguant que «le réseau de transport du gaz est passé aussi par nos terres». De leur côté, les membres du comité du village Issenadjene n’ont pas cessé, depuis deux ans, d’effectuer des déplacements à la direction de wilaya de l’Energie et des Mines pour demander à bénéficier eux aussi du gaz naturel. Mais pour l’instant, ils doivent attendre leur tour, selon eux. De son côté, l’APC a dégagé une enveloppe conséquente pour financer les études des plans de masse de tous les villages, évitant ainsi d’être pointée du doigt par la population.

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Smaïl Ouguerroudj

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..