Il est de retour dans l’entourage de Sarkozy : Un homme d’affaires accusé d’évasion fiscale

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


Vendredi, un élu socialiste, Christian Eckert, a interpellé à l’Assemblée nationale la ministre du Budget, Valérie Pécresse, sur M. Bidermann, «quelqu’un qui roule carosse en France, qui est domicilié fiscalement au Maroc, qui fait beaucoup d’affaires dans tous les sens du mot». «Un contrôle (fiscal) sur cette personne ou sa conjointe s’est d’ailleurs étrangement arrêté quelques jours après l’arrivée de votre prédécesseur (Eric Woerth) au ministère» en 2007, a-t-il ajouté, accusant l’homme d’affaires de frauder le fisc. Mme Pécresse a invoqué le «secret fiscal». Quant à l’avocat de M. Woerth, Me Jean-Yves Leborgne, il a dit sa «conviction» que «l’hypothèse d’une intervention pour qui que ce soit n’est pas crédible». La femme de M. Bidermann, Danièle, a effectivement fait l’objet d’un   contrôle sur 2003 et 2004, achevé «sans rectification» début juin 2007, selon un courrier des impôts consulté par l’AFP.

Au Maroc, les autorités viennent, elles aussi, de lancer un contrôle sur ses revenus, selon une demande du fisc marocain aux autorités françaises en date du 3 janvier, dont l’AFP a eu connaissance. «Notre administration a sollicité l’aide des directions générales des impôts française, luxembourgeoise, belge et britannique pour appréhender les revenus réalisés, dans ces pays respectifs, par M. Bidermann. C’était aussi l’occasion pour les informer de la situation fiscale réelle de ce contribuable qui a choisi le Maroc comme domicile fiscal sans y déclarer tous ses revenus de source étrangère», disait cette demande.

Categorie(s): france-actu

Auteur(s): AFP

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..