Ils ont dit

Elwatan; le Mardi 17 Mars 2009
1


-Ouardi, entraîneur de la JSMS

- «D’abord je tiens, en mon nom et aux noms des joueurs, à présenter nos sincères condoléances à la famille du jeune supporter. Ce qui s’est passé est vraiment regrettable, et pour moi, c’est d’abord un jeune qui est perdu, chose qui n’aurait jamais dû se produire. Il est temps que cesse la violence qui, à mon sens reste un problème beaucoup plus profond qui nous interpelle tous.
C’est un fléau qu’on doit combattre au quotidien et non pas en se limitant à des actions circonstancielles. J’estime qu’il faut être à l’écoute des supporters et aussi à prioriser le fair-play auprès de nos joueurs. Le football est d’abord un sport, une forja et il appartient à chacun d’oeuvrer pour que ça le reste.»

- Saheb Madjid, ancienne gloire de la JSMS

- «D’abord je tiens à appeler les supporters des deux équipes au calme. Il ne faudrait pas que les choses dégénèrent, car cela n’est nullement dans l’intérêt de notre jeunesse ni de celui du football. Je me souviens des derbys qui nous opposaient à nos amis du CSC pendant les années 1960 et 1970, c’étaient des rencontres très chaudes et très disputées mais qui
se sont de tout temps déroulées dans
la limite de la correction. Qu’on arrive aujourd’hui à avoir des morts, c’est vraiment inacceptable ! La violence qui affecte crescendo notre football risque d’engendrer d’autres conséquences beaucoup plus graves et j’en appelle,
à cette occasion, aux instances compétentes afin de sévir fermement tout dépassement sinon, il faudrait carrément arrêter le football en Algérie pour une année ou deux.»

- Lemaici Abderrahmane, joueur de la JSMS

- «Je vais vous dire une vérité. La rencontre qui nous a opposés à nos amis du CSC vendredi dernier s’est passée dans un grand fair-play. Croyez-moi, c’était des retrouvailles de fête. Ce n’est qu’à la fin du match qu’on a appris la mort du jeune supporter. Croyez-moi là aussi, l’ambiance s’est vite attristée et une atmosphère de deuil a aussitôt empli les vestiaires. Ca nous a vraiment affectés car on ne peut accepter qu’un match de football entre deux voisins se termine par la perte d’un jeune. Personne ne peut accepter de telles conséquences car le football est aussi une pratique d’éducation et un moyen de rapprochement entre les enfants de ce pays. Nous sommes vraiment tristes et je profite de cette occasion pour présenter mes condoléances aux parents du jeune supporter et lancer un authentique appel au calme et à la raison.»

Categorie(s): skikda

Auteur(s): Khider Ouahab

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..