Infos dernière

Elwatan; le Lundi 24 Mai 2010
1


-Beni Aziz (sétif) : Un homme tué par un taureau en furie

Un homme âgé de 45 ans environ, habitant la mechta Aïn El Kef, dans la daïra de Beni Aziz, à une cinquantaine de kilomètres au nord du chef-lieu de la wilaya, a été tué en début de semaine par un bœuf. L'animal en furie a surpris le fellah alors qu'il s'adonnait à des travaux de champ. Touché à plusieurs endroits du corps, notamment au niveau du thorax par les cornes de l'irascible taureau, l'homme est mort avant son transfert au CHU de Sétif. La Gendarmerie nationale a ouvert une enquête.

- Skikda : Deux harraga interceptés à Malte

Deux jeunes, originaires de la ville de Skikda, ont réussi, il y a une semaine, à déjouer la vigilance des services de la police des frontières du port de Skikda en se faufilant dans un conteneur vide. Ce dernier a été embarqué sur le navire marocain Oued Eddahab, qui a pris le large à destination de Malte. Une fois accosté, les services de sécurité du port maltais ont intercepté les deux jeunes pour décider de les refouler à bord du même navire en direction du port de Skikda. Ils ont été débarqués dans la nuit d'hier et remis aux policiers algériens. Les deux jeunes harraga devaient être présentés hier
devant le procureur de
la République.

- Oran : Des cadres de TPL auditionnés par la justice

Selon une source sûre, 11 cadres de l'entreprise Transformation de produits longs (TPL), dont le PDG du groupe, ont été auditionnés hier par le juge instructeur près le tribunal d'Oran (cité Djamel). L'objet de la présentation concerne une tentative de passage d’un marché non conforme à la réglementation portant sur des opérations commerciales liées au rond à béton. L'enquête préliminaire aurait relevé, selon d'autres sources, que suite à un avis d'appel d'offres déclaré infructueux, un fournisseur habituel, absent lors de la première consultation, s'est retrouvé dans une position favorable (moins disant) à l'ouverture des plis relatifs à la seconde consultation.

- Tunisie : La LTDH interdite d'activité

Les autorités tunisiennes ont affirmé hier que la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l'homme (LTDH) est interdite d'activité par décision de justice. «Les membres du comité directeur de la LTDH ne peuvent agir qu'en qualité de structure chargée d'une mission bien précise définie par la justice. La cour d'appel de Tunis dans son arrêt avait en effet chargé le comité directeur actuel de l'organisation du 5e congrès de la Ligue déclaré nulle et non avenue par le même arrêt de la cour d'appel», a précisé à l'AFP une source gouvernementale. Selon la même source, «le président du comité directeur de la Ligue sait pertinemment bien qu'en vertu de cette décision judiciaire, il n'est pas habilité à mener d'autres activités en dehors de la mission confiée par la justice». Le président de la LTDH, l'avocat Mokhtar Trifi, avait dénoncé samedi l'interdiction d'une cérémonie célébrant le 33e anniversaire de sa création et avait demandé au pouvoir de cesser de s'immiscer dans ses affaires.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): L. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..