Infrastructures routières : 7 milliards de dinars pour une route d’évitement

Elwatan; le Dimanche 19 Fevrier 2012
1


Plusieurs projets ont été programmés pour le secteur des travaux publics de la wilaya d’Oran dans le cadre du programme quinquennal. Dans ce cadre, une cinquième route d’évitement reliant la localité Belgaïd (Est) à la commune d’El Kerma (Sud-est) a été retenue. Pour cette route, connue aussi sous le nom de 2ème rocade et qui s’étend sur 21 km dans une première phase, une enveloppe budgétaire estimée à 7 milliards de dinars a été débloquée. Cette rocade sera dotée d’un système de vidéosurveillance. Le plan d’action 2012 de la wilaya d’Oran  prévoit également d’importants projets pour améliorer la circulation routière. Il s’agit de la réalisation de trois trémies.

Ces infrastructures, dont les travaux seront lancés cette année,  seront réalisés au niveau du rond-point de l’Ecole nationale supérieure d’enseignement technique (ENSET), le deuxième au niveau du rond-point de la cité El Emir et plus exactement au niveau de l’axe reliant le 3ème boulevard périphérique en allant vers Es-Sénia et le chemin de wilaya n°83. Le troisième ouvrage sera réalisé au niveau du rond-point du boulevard Millenium en allant vers le nouveau pôle universitaire de Belgaïd.

Normes internationales

Toujours dans le cadre du plan quinquennal, il est prévu la réalisation d’un port commercial international à El-Mactaâ, localité située à 60 km à l’est de la ville d’Oran. Prochainement, une étude sera lancée en vue de la concrétisation de cette opération conformément aux normes internationales. Le futur port induira une nouvelle dynamique au commerce extérieur à des wilayas de la région Ouest du pays, dont Oran qui verra également la pression exercée jusque-là sur son port atténuée. Dans le même cadre, le port d’Oran bénéficiera de la réalisation d’une route d’évitement reliant l’autoroute Est-Ouest, sur une distance de 26 km, en traversant «Haï El-Minzah» (ex-Canastel ) à l’Est de la ville.

Signalons aussi que, pour ce projet connu sous le nom deuxième corniche reliant Belgaïd jusqu’aux plages d’Arzew, une enveloppe financière de 20 milliards de dinars a été débloquée. La future corniche Est va nécessiter des travaux gigantesques pour conforter les flancs de la zone des Genêts ou des Falaises sur une dizaine de kilomètres.                

Categorie(s): oran

Auteur(s): Cherifa K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..