Inter-régions-ouest- JSMT 2 - SCM 0 : Les Bleus en voulaient devant un Mecheria coriace

Elwatan; le Samedi 14 Mars 2009
1

Les protégés du coach Ait Saïd ont remporté, jeudi, face à la coriace équipe de Mecheria, une précieuse victoire lors d'une rencontre caractérisée par des phases de jeu bien distinctes.

A l'entame de la rencontre, les locaux en prenant à bras le corps les choses avaient largement dominé leurs vis-à-vis en s'offrant le luxe de rater l'ouverture du score si ce n'est le poteau qui suppléa Malfi. Mecheria, version Kadaoui qui jouait parfaitement le contre, a donné la réplique, allant jusqu'à alerter sérieusement le keeper Djehad. La partie sous l'impulsion d'un public nombreux prend dès lors un ascendant certain. Les Bleus pressaient leurs adversaires sans concrétiser jusqu'à cette fatidique 30' qui a vu l'expulsion de Hamou. Ce joueur, qui voulait se rendre justice après avoir été descendu a certes amoindri son équipe mais celle-ci a redoublé d'efforts comme galvanisée par ce déni de droit de l'arbitre qui n'a pas brandi son carton (au moins le jaune) face à l'agresseur. Ce fut à vrai dire le tournant du match. Dix minutes plus tard, Kerrach sur un coup franc bien travaillé par Ounès accompagna le cuir dans les filets au grand soulagement des «habbachs» Après la pause citron, c'est Mecheria qui prit la direction des opérations, aidée par le repli tactique des Bleus. Leurs rushs bien orchestrés n'ont pas inquiétés outre mesure Djehad en dépit de leur dangerosité sur la défense.

Les coéquipiers de Latrèche, qui perdaient leurs sang-froid en sont venus pour certains à user d'agressivité et, c'est sur cumul de cartons que Baroun fut expulsé. A ce stade, l'égalité numérique rajouta du piment à la rencontre. Les Bleus cherchaient le KO et les Rouges tenaient à l'égalisation mais c'est l'un des contre rapides et efficaces des locaux qui va s'avérer payant puisque l'inamovible Baouche, profitant d'une mauvaise interception du ballon, a eu tout le temps d'ajuster pour battre en le lobant le gardien de Mecheria (85'). A 2 à zéro, la cause était entendue, nonobstant le deuxième carton brandi contre Gorine pour agression.
Le coach Ait Saïd, qui tenait à féliciter ses joueurs dont le jeune Baouch, semblait impressionné plus par la progression de son team que par cette accession qui hante les esprits. C'est dire la pression…

Categorie(s): sports

Auteur(s): Fawzi Amellal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..