Internet, ce nouveau mode de recrutement

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


«C’est l’occasion de réaliser un grand regroupement afin de permettre aux entreprises de prospecter des compétences», soulignent les organiseurs. Des représentants d’opérateurs économiques ont souligné l’importance de ces vitrines qui permettent aux employeurs de dénicher les profils qui leur conviennent et aux demandeurs d’emploi de savoir à quelle porte frapper pour un plan de carrière ou tout simplement pour un travail de vacances ou un stage pratique. «Cela aidera également à rompre avec les clichés renvoyant aux difficultés insurmontables de dénicher un poste d’emploi. Les nouvelles technologies ont permis l’ouverture sur de nouveaux canaux de recrutement. Le jeune, primo demandeur de travail, est aujourd’hui appelé à frapper à toutes les portes pour se faire écouter et pour tenter ses chances. C’est le massage que nous véhiculerons à l’occasion de ce salon», explique Mme Meriem Boumediene, directrice de marketing à Siemens, présente à la conférence.

Les organiseurs s’attendent aussi à un public de demandeurs d’emploi «aussi riche que diversifié» puisqu’il s’agira à la fois de nouveaux diplômés, tous niveaux et filières confondus, ainsi que de cadres expérimentés à la recherche de mobilité professionnelle. Talents et Emploi offre aux participants des espaces d’exposition accompagnés de services diversifiés et adaptés aux besoins spécifiques de chaque exposant selon, essentiellement, trois catégories, expliquent les organisateurs du Salon. Les deux premières catégories concernent les sponsors de l’événement et les entreprises exposantes. La troisième concerne les écoles de formation, les cabinets de recrutement et les cabinets conseil en ressources humaines. Le Salon se déploie sur 36 stands d’exposition de diverses superficies. Selon le représentant du site de recrutement par internet, emploitic.com, le recours au recrutement en ligne est en plein essor.

Quand le web supplante les journaux

Le bilan d’activité de cet opérateur indique que le recrutement sur internet «constitue aujourd’hui le premier média de recrutement en comptabilisant près de 60% des annonces d’emploi publiées». «Malgré un premier trimestre difficile où nous avons constaté une certaine baisse de l’activité de recrutement, le marché s’est rapidement redynamisé avec une bonne évolution tout au long de l’année.» Telle est l’évaluation faite par l’équipe d’emploitic.com, dans l’analyse accompagnant le bilan rendu public à la fin de l’année dernière.

Emploitic.com a enregistré un total de 12 000 annonces d’emploi publiées sur les plus importants supports médiatiques presse et web. Plus de 60% de ces annonces d’emploi étaient diffusées sur internet. «Ce taux confirme une très forte croissance des annonces d’emploi sur le web puisqu’elles passent de 20% en 2009 à 40% en 2010 pour atteindre aujourd’hui les 60% et dépasser le nombre d’annonces d’emploi dans la presse et les autres médias», explique Louai Djaffer. «Cette évolution indique un changement de mentalité qui s’opère dans les entreprises algériennes, où internet est de plus en plus considéré comme un outil de recrutement prioritaire», soutiennent les responsables du même opérateur.

Selon les chiffres avancés par emploitic.com, les grandes entreprises algériennes et les multinationales représentaient 38% de la clientèle du site. «Les PME, quant à elles, ont enregistré un très fort taux de croissance passant de 55% en 2010 à plus de 59% en 2011. Dans la catégorie des PME, nous retrouvons principalement des moyennes et grandes structures avec un nombre d’employés allant de 50 à 250. Viennent ensuite les entreprises publiques et administrations avec 3% du total des entreprises», indique le même bilan.   

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Fatima Arab

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..