Intoxication collective de Constantine : Deux ans de prison ferme contre le pâtissier

Elwatan; le Mardi 17 Mars 2009
1

Après quinze jours de délibérations dans la fameuse affaire de l'intoxication collective survenue à la cité universitaire Nahas Nabil dans la nuit du 2 au 3 février dernier, le tribunal de Ziadia a condamné, hier, à deux ans de prison ferme le fournisseur de la résidence en pâtisseries ainsi que deux employés exerçant dans un laboratoire clandestin à la cité Mansourah.
Le fournisseur de la cité U en poulet, le chef du restaurant, le chef cuisinier et la responsable du service de restauration ont été acquittés. Pour rappel, le procureur général près le tribunal de Ziadia avait requis, il y a quinze jours, une peine de 5 ans de prison ferme assortie d'une amende de 100 000 DA à l'encontre de 5 accusés, et 3 ans de prison ferme pour 2 autres, poursuivis pour négligence grave, commercialisation de produits impropres à la consommation et exercice d'activité commerciale en violation de la loi, ce qui a eu pour effet de mettre en danger la vie de plus de 400 étudiantes, dont 87 autres ont été admises au CHU de Constantine. C'est la première fois qu'une affaire d'intoxication collective déclenche une vaste enquête des services de la sûreté de wilaya, après la divulgation des résultats des analyses effectuées par le laboratoire d'hygiène. Celles-ci ont mis en cause la crème pâtissière utilisée dans la préparation des gâteaux servis au dessert. L'on parle même de «complicités» au sein de l'Office des œuvres universitaires, laquelle a conclu une convention avec une pâtisserie qui était sous le coup d'une fermeture administrative, décidée quelques jours seulement avant l'incident, par les services d'hygiène de la wilaya.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): S. Arslan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..