John Lee Hooker Jr. Bluesman et fils du légendaire John Lee Hooker : Il a «bluesé» tout le monde !

Elwatan; le Dimanche 6 Janvier 2013
73362


Bien que cela a été un showcase organisé par l’ambassade des Etats-Unis à Alger, John Lee Hooker et son groupe ont assuré. Ils ont gratifié, pour ne pas dire qu’ils ont offert aux «happy few», un concert de deux heures. Du pur bonheur ! Et du pur jus ! John Lee Hooker «dirige» un big band. Une section-cuivre (sax, trombone et trompette), l’âme ou le pivot de la tablature,  des claviers, lead guitar et basse.

Le John Lee Hooker Jr Band est constitué de musiciens chevronnés et talentueux, de surcroît ayant par exemple officié en seconds couteaux  aux côtés d’un certain Prince (Purple Rain, Musicology), comme le batteur  Mike Rogers, le saxophoniste Doug Rowan, ou encore le trompettiste Frankie B. Aussi, John Lee Hooker Jr ayant de qui tenir (tel père tel fils), portera et transportera le public dans un «trip», montrant et démontrant un talent brut de décoffrage ! Soulman, crooner, charmeur (au grand bonheur de la gent féminine), bluesman et surtout entertainer, John Lee Hooker Jr, tics et tocs et emportement mélomane, ne tient pas en place. Il chante en tenant un mouchoir blanc. A la manière des grands interprètes et autres ténors.

Un motowner !

Du blues lancinant pur et dur issu du delta, du funk à la George Clinton, du rythm’n’blues nostalgique à l’époque de Tamla Motown, le fameux et historique label très cher à Berry Gordie - ayant lancé Michael Jackson & The Jackson Five, Diana Ross et The Supremes, The Four Tops, Martha and the Vandellas, Smokey Robinson, Gladys Knight, Marvin Gaye, Stevie Wonder, The Pointer Sisters, Edwin Starr et The Temptations - et du jazz. Des titres issus des albums Blues With A Vengeance (2004), Cold As Ice (2006), All Odds Against Me (2008) et son nouvel opus intitulé All Hooked Up. A titre d’indicatif, Suspicious, Fed Up, Tried Of Being A Housewife. Mais il fera fort avec les reprises de son père comme Boom Boom, Dimples, I’m In The Mood et une belle et personnelle version de Sex Machine de James Brown. Et ce, en se payant un bain de «foule… sentimental». Alors, «All Hooked Up !».

All Hooked Up !/John Lee Hooker/(double CD)/2012
www.johnleehookerjr.com

Categorie(s): culture

Auteur(s): K. Smaïl

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..