JS Kabylie : Les Canaris freinés dans leur élan

Elwatan; le Mardi 3 Decembre 2013
81478


Une reprise sans leur coach, Aït Djoudi, retenu par un enterrement à Khenchela. Une reprise dans une ambiance grisâtre comme le temps du même jour, tant le derby inédit, au niveau à peine moyen, leur est resté en travers de la gorge pour être passés à côté… A l’image de leur attaquant vedette Ebossé qui a été neutralisé par Chebana. Un Ebossé qui s’est retrouvé étrangement seul en pointe, alors qu’il aurait dû être soutenu par Messsadia qui était ce jour-là très effacé.

Aussi les Canaris, qui avaient opté au départ pour un schéma très prudent avec deux récupérateurs, Maroci et Sedkaoui, lesquels se sont marché sur les pieds alors qu’il était certain que le MOB, de par «l’envergure» du match, allait jouer derrière, savaient que leur schéma était voué à l’échec, et ce, même s’ils avaient dominé une partie des débats et apporté des changements après la pause. Malgré cela, ils ne se sont pas montrés dangereux pour inquiéter le portier Berrafane qu’on commence à regretter du côté du Djurdjura, tant à lui seul il a réussi à tenir la dragée haute aux Canaris par son calme et sa sûreté devant sa cage. Une sérénité qui a sécurisé ses défenseurs, qui se sont montrés à leur avantage dans cet historique derby. D’ailleurs, gagnés par l’énervement, les hommes d’Aït Djoudi, qui gesticulaient au moindre coup de sifflet de l’arbitre, ont perdu leur self control vers la fin, à l’approche des buts, comme cette tête de Mekkaoui, seul au second poteau ou ce «pointu» de Béziouène idéalement placé dans les 18 yards mobistes.

Ils confondaient souvent vitesse et précipitation et cette non-maîtrise de soi leur a fait perdre deux points précieux et surtout leur place de leader, si bien que Aït Djoudi attend avec impatience le mercato hivernal pour renforcer son équipe car en l’état actuel des choses, il est certain qu’elle rentrera dans les rangs plus tôt que prévu et ce, au vu de son banc de touche. Un banc qui a déjà enregistré l’arrivée du Libyen Zaabya alors que depuis hier l’émigré Mehdi Benhadouche qui joue à Yverdon en division promotionnelle suisse (équivalent de la CFA en France) est à l’essai.
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Mohamed Rachid

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..