Khalida Toumi à Constantine : 15 projets achevés avant 2015

Elwatan; le Lundi 2 Decembre 2013
81462


La ministre de la Culture Khalida Toumi était hier à Constantine (au siège de la wilaya du boulevard Souidani Boudjemaâ), pour s’enquérir de l’avancement des projets liés à la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe 2015. Selon elle, au moins 50% des projets inscrits devront être achevés avant ou pendant l’évènement ; le reste se fera à plus ou moins long terme. Avec des délais allant de 12 à 18 mois, 15 projets dont 6 bénéficieront aux daïras (des annexes de maisons de la culture de Constantine), seront impérativement achevés avant 2015.

«Nous sommes condamnés à respecter ces délais, et c’est dans ce souci que nous avons fait appel à l’agence de gestion de réalisation des grands projets culturels (AGRGPC) pour renforcer le staff local avec une dizaine d’architectes spécialisés, notamment dans la réalisation de musées et infrastructures culturelles», a précisé la ministre qui ne manquera pas, encore une fois, d’exhorter les Constantinois à s’impliquer davantage dans ce projet grandiose qui drainera avec lui d’autres grands projets. «La capitale culturelle n’est pas le but en soi, c’est une opportunité unique pour doter Constantine de projets pérennes», a-t-elle insisté. Un état exhaustif des projets, entre nouvelles réalisations et opérations de réhabilitation, a été fait dans le même ordre d’idées, via data show, par le secrétaire général de wilaya : le palais des expositions de 300 places (Aïn El Bey), l’extension du tramway vers Ali Mendjeli et El Khroub, l’achèvement du pont géant, le musée d’art et d’histoire, la bibliothèque urbaine (Bab El Kantara) et le jardin botanique (Bardo).

Les infrastructures suivantes feront l’objet d’une réhabilitation ou d’une mise à niveau : la maison de la culture Mohamed-Laïd Al Khalifa -qui sera transformée en palais de la culture-, le siège de la wilaya, le palais de la culture Malek Haddad, la Medersa, le théâtre régional, le palais Hadj Ahmed Bey, 6 salles de cinéma, quelques maisons, fondouks et «derbs» de la vieille ville, l’hôtel Cirta, le Mariotte, le pont dit des étudiants, et le Chemin des touristes. La RN 79 reliant le centre-ville à l’aéroport Mohamed Boudiaf, le dédoublement de l’axe routier Constantine-Aïn Smara, 434 anciens immeubles, l’avenue Aouati Mostefa et la place Si El Haouès, sont également compris dans les aménagements prévus.

La ministre a conclu sa séance de travail (renouvelable selon elle tous les 15 jours), par quelques propositions personnelles. Le CTC de Constantine qui est, dit-elle, écrasé par un volume de travail supérieur à ses capacités, devrait être renforcé temporairement par le CTC d’une wilaya limitrophe. Concernant le site implanté sur les hauteurs du campus Mentouri, initialement prévu pour la construction d’une bibliothèque urbaine, elle proposera d’en faire un lieu de loisirs pour les familles constantinoises, un peu sur le modèle du bois des Arcades, d’Alger. Elle plaidera également pour la réalisation d’un théâtre régional dans la ville d’El Khroub. En conclusion, la ministre a réitéré sa promesse de doter Constantine de son Salon international du livre, qui sera accueilli par le futur palais des expositions.
 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Farida Hamadou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..