L’APW d’El Oued dans l’impasse

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2008
1

Les choses ne vont pas bien au sein de la nouvelle APW d’El Oued, et l’impasse pourrait durer un moment. Ainsi, 18 des 39 élus que compte l’assemblée populaire de wilaya ont boycotté la première session, tenue dimanche pour la désignation des vice-présidences et des commissions.
Il s’agit de 13 membres du FLN, et 5 des 8 élus du RND. Les 21 autres membres, ayant participé à cette session, sont ceux des partis du MSP, 13 élus, du FNA, 5 élus et 3 élus du RND. Selon le mouhafed du vieux parti à El Oued, Mouldi Rahal, la cause du boycott est due, essentiellement, à la non-participation, auparavant, de son parti au choix et à la distribution des vice-présidences et des commissions par le fait que, ajoute-t-il, le FLN est un partenaire essentiel, vu les 13 sièges qu’il a obtenus lors des dernières élections locales et de wilaya. Il a précisé que sa formation politique refuse catégoriquement le comportement individualiste du P/APW, d’obédience MSP. Le sénateur Rahal n’a pas raté l’occasion pour inviter la formation de Bouguerra Soltani à ouvrir un vrai dialogue de concertation, et ce afin «d’éviter l’impasse», a-t-il précisé. Le FLN, faut-il le rappeler, n’a obtenu qu’une seule vice-présidence et la présidence de la commission de l’agriculture. Le FNA et le RND ont bénéficié de deux vice-présidences chacun, chose qui a suscité la colère des FLNistes, lesquels ont dénoncé « leur marginalisation prématurée par la P/APW», a indiqué le président du bloc du FLN, Saâdani Saïd, le frère de l’ex-P/APN.
Et d’ajouter que la désignation des responsabilités a obéi à des calculs partisans qui ne serviront pas l’intérêt du citoyen et de la wilaya.Pour sa part, le nouveau P/APW, Touati Nadjib, d’obédience MSP, avait déclaré, lors de son installation, que chaque parti aurait chacun des vice-présidences et des commissions. M. Touati, ingénieur en génie civil, a appelé les boycotteurs à éviter la politique de la chaise vide et de rejoindre leurs collègues, surtout que, a-t-il précisé, «ces boycotteurs ne représentent pas la majorité de l’APW et que toutes les décisions de l’assemblée seront exécutées». Et de conclure que c’est la démocratie qui a offert la présidence de l’APW à sa formation et tous les partis doivent la respecter. A noter enfin que le MSP a décroché la présidence avec 21 voix contre 18 pour le vieux parti.


Categorie(s): actu régions

Auteur(s): Rezzag Salem Youcef

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..