L'entrée du groupe bloquée hier

Elwatan; le Jeudi 3 Janvier 2008
1

Plusieurs centaines de jeunes chômeurs de la commune de Sidi Amar (El Hadjar) ont bloqué, hier dans l'après-midi, les différents accès du groupe indien Arcelor Mittal Annaba.
Les trois accès de Bergouga (la cokerie), le poste de Sidi Amar et celui d'El Hadjar étaient totalement fermés face au mouvement du personnel et des clients de l'entreprise. Même les usagers de la route reliant la commune de Dréan (El Tarf) à celle d'El Hadjar ont payé les frais puisqu’ils sont restés bloqués tout au long de la manifestation. Rappeler au président-directeur général adjoint d'Arcelor Mittal Annaba ses engagements pour procéder au recrutement de 500 nouveaux travailleurs dès le début de l'année 2008 en est l'objectif principal de cette action de colère. Appelés à la rescousse, les services de sécurité ont immédiatement quadrillé les manifestants pour parer à toute éventualité avant de les disperser. Du côté des manifestants, la colère était à son paroxysme. «Nous attendions depuis juin 2007 que l'opération de recrutement annoncée par la direction générale soit entamée. Le PDG adjoint du groupe Arcelor nous a promis qu'à partir du
3 janvier 2008 notre problème sera réglé. Nous sommes à la veille et rien n'a été fait», diront plusieurs jeunes en colère. Ce mouvement de colère intervient alors que le complexe sidérurgique vient d'achever une opération d'envergure de départ à la retraite qui a touché 1500 travailleurs et dont les postes vacants n'ont pas été pourvus jusqu'à ce jour. Nos tentatives de joindre la direction générale du groupe indien sont restées vaines. «Bernard Bousquet, le nouveau PDG du groupe Arcelor Mittal Annaba, est en congé», ont-ils répondu à chaque appel. Rappelons que cette manifestation est la deuxième du genre en l'espace d'une semaine.

Categorie(s): dernière

Auteur(s): Mohamed Fawzi Gaïdi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..