L’hôpital porte le nom des sœurs Bedj

Elwatan; le Dimanche 1 Decembre 2013
1


Cet hommage, même tardif, vise à honorer ces jeunes martyres tombées au champ d’honneur à l’âge de 25 ans. Etudiantes en médecine, Messaouda dite Meriem et Fatima surnommée Lalia avaient rejoint les rangs de l’ALN en 1956 et 1957. Elles s’occupaient du service de santé dans les maquis du Dahra et de l’Ouarsenis, en prodiguant des soins médicaux aux djounouds et aux populations de ces zones déshéritées. La boîte de communication «Lumières» du Dr Mohamed  Radjeh leur a consacré un documentaire avec la participation de leurs compagnons d’armes, le colonel Khatib dit Si Hacène, El Hadj Zine, El Hadj Si Hocine et la sœur des chahidates  Bedj Farida.                             

Categorie(s): chlef

Auteur(s): Ahmed Yechkour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..