La solitude de l’orphelin

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2008
1

Même s’ils ont l’âge de la guerre d’indépendance, ces désormais orphelins vieillissants n’en sont pas moins démunis.Dans toutes les langues du monde, le mot orphelin n’a ni synonyme, ni contraire.
Comme si le fait d’être orphelin se suffisait. L’Algérie coloniale aura ses «nécessiteux». Un euphémisme pour ne pas trop s’impliquer. Le père ayant été tué par la guerre, ni la 4ème, ni la 5ème République française ne daigna les classer parmi les pupilles de la nation. Pourtant, ils en avaient tous les attributs ; fils «de citoyens français à part entière», -le mot n’est pas de trop dans la bouche du général de Gaulle-, ils pouvaient objectivement prétendre à la soupe. Après l’indépendance, ont les fera «fils de chahid», mais aussi orphelins qu’avant, voire davantage. Aujourd’hui encore, ils continuent de déranger. Y compris en haut lieu. Là où plastronnent les miraculés compagnons de leurs parents. Même s’ils ont l’âge de la guerre d’indépendance, ces désormais orphelins vieillissants n’en sont pas moins démunis. Le problème de l’orphelinat est qu’on sait quand il commence mais on ne sait jamais quand il finit. D’où peut être cette propension chez nos concitoyens -qui n’ont jamais connu ce statut peu enviable, à contester la notion même de fils de chahid. Il faudrait peut être qu’ils se calment, car la dette vis-à-vis de la nation, contrairement à celle auprès de la BM, est loin d’être derrière nous. Mieux, elle est à venir et le restera pour longtemps. Pour les amnésiques par vocation, il y a déjà 45 ans que la guerre est finie, sans que le statut des ces éternels orphelins ne soit définitivement clarifié. Une amnésie de trop, qui empêchera la République de s’endormir, car ce n’est pas en occultant ce problème qu’on l’aura résolu. Celui des victimes de la guerre d’indépendance en est un. Jusqu’au jour où la dette contractée par le sang sera remboursée. Car l’orphelin a un seul défaut, il n’est pas amnésique.

Categorie(s): mostaganem

Auteur(s): Y. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..